Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo clame son innocence devant la CPI

© AFP 2021 Peter DejongLaurent Gbagbo
Laurent Gbagbo - Sputnik France
S'abonner
La Cour pénale internationale (CPI) de La Haye accuse l'ancien président ivoirien d'être impliqué dans des crimes, tels que des meurtres, des viols et des persécutions pour des motifs politiques.

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, âgé de 70 ans, a plaidé non coupable jeudi à l'ouverture de son procès à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, rapportent vendredi les médias internationaux.
 

Государственное ТВ Кот-д'Ивуара прекратило вещание - Sputnik France
Présidentielle en Côte d'Ivoire: un pas vers la démocratie

Cinq ans après des violences ayant déchiré la Côte d'Ivoire, la CPI accuse l'ancien président, qui s'accrochait au pouvoir "par tous les moyens", d'avoir fomenté une campagne de violences en accord avec l'ex-chef de la milice Charles Blé Goudé, dont les hommes auraient, sous ses ordres, tués et violés des centaines de personnes.
Des partisans d'ancien président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo regardent son procès à la télé, Jan. 28, 2016. - Sputnik France
L’Afrique se mobilise contre la « justice » néocoloniale

Laurent Gbagbo, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit durer entre trois et quatre ans, est le premier ex-chef d'Etat poursuivi par la CPI, mais l'ancien président ivoirien "plaide non coupable pour les meurtres, viols, actes inhumains et persécutions". 

L'ancien chef de l'Etat ivoirien et son co-accusé Charles Blé Goudé, âgé de 44 ans, sont poursuivis pour leur rôle dans la crise née du refus de M.Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu vainqueur par les Etats-Unis et l'Union européenne, à l'issue de l'élection présidentielle de 2010. 

Cette crise avait plongé la Côte d'Ivoire dans le chaos, le pays devenant le théâtre de violences et d’exactions qui avaient fait plus de 3.000 morts en cinq mois des deux côtés des belligérants. L'Onu avait alors déployé dans le pays une mission de maintien de la paix, appelée ONUCI, qui s'y trouve toujours.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала