Crash dans le Sinaï: la traque des coupables pointe vers la Turquie

© Photo EMERCOM of Russiades débris de l`avion A321, Egypte, Novembre 1, 2015
des débris de l`avion A321, Egypte, Novembre 1, 2015 - Sputnik France
On croit avoir identifié les responsables de l'attentat contre l'Airbus A321, survenu le 31 octobre dernier dans le désert du Sinaï, et l'enquête semble indiquer une organisation nationaliste turque.

C'est le groupe radical turc "Bozkurtlar" (ou "loups gris") qui serait derrière la catastrophe qui a causé le crash de l'avion de ligne de la compagnie aérienne Metrojet dans le Sinaï, écrit ce lundi le journal russe Kommersant, se référant à une source des services de sécurité russes. Le groupe œuvrerait dans plusieurs pays arabes.

Les députés russes notent que l'activité des "Loups gris" s'est intensifiée ces derniers temps. Ainsi, le chef du Comité pour la législation constitutionnelle du Conseil de la Fédération Andreï Klichas a appelé le gouvernement russe à interdire cette organisation en Russie.

"Le FSB estime que les membres du groupe nationaliste radical turc +Les Loups gris+, lié à Daech et agissant activement dans plusieurs pays — l'Egypte entre autres — pourraient être responsables de l'explosion survenue à bord de l'avion russe", remarque le journal.

Selon les informations du Kommersant, "Les Loups gris", fondés dans les années 1960 par Alparslan Türkeş, ont pris part aux actions militaires en Tchétchénie, ayant organisé le transfert d'armes à la république rebelle. Un des dirigeants du groupe, Alpaslan Celik, âgé de 32 ans, a revendiqué l'assassinat du pilote russe capitulé de l'avion Su-24, abattu par la Turquie.

Le crash de l'Airbus A321 - Sputnik France
Le FSB a identifié le type d’explosif utilisé à bord de l'A321
Un Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Metrojet (Kogalymavia) effectuant le vol 7K9268 Charm-el-Cheikh-Saint-Pétersbourg s'est écrasé le 31 octobre dans le Sinaï, en Egypte. Les 217 passagers ainsi que les sept membres de l'équipage de l'avion ont péri dans le crash. C'est le plus lourd bilan de l'histoire de l'aviation russe et soviétique.

Le 17 novembre 2015, le chef du Service fédéral de sécurité russe (FSB) Alexandre Bortnikov a reconnu que le crash avait résulté d'un attentat terroriste. A titre de mesure de précaution, les autorités russes ont suspendu, le 6 novembre, les vols à destination et en provenance de l'Egypte.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала