Merkel annonce la prolongation des sanctions antirusses

© AFP 2022 Markus SchreiberAngela Merkel
Angela Merkel - Sputnik France
L'Union européenne prolongera les sanctions antirusses, annonce Angela Merkel à l'issue d'un entretien avec le président ukrainien Piotr Porochenko.

"Comme les accords de Minsk n'ont pas été entièrement réalisés, nous devrons prolonger les sanctions contre la Russie. Nous croyons qu'il serait préférable pour tous que ces accords soient mis en œuvre et pour qu'il y ait des conditions pour lever les sanctions, mais on n'y est pas encore arrivé", a déclaré la chancelière allemande.

Selon Angela Merkel, plusieurs cas de tirs sont toujours enregistrés dans l'est de l'Ukraine.

V.Poutine, F.Hollande, A.Merkel, P.Porochenko - Sputnik France
Kiev fait une croix sur Minsk-2
La question du règlement de la situation dans l'est de l'Ukraine est discutée dans le cadre des rencontres des groupes de contact qui ont eu lieu à Minsk, en Biélorussie. Depuis septembre 2014, le groupe a déjà adopté trois documents réglementant les démarches en vue d'une désescalade du conflit et d'une trêve.

L'accord sur le règlement du conflit dans l'est de l'Ukraine, mis au point en février dernier à Minsk (Minsk-2), prévoit que Kiev doive avoir un dialogue direct avec les représentants des Républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), notamment sur la tenue d'élections locales, qu'il fasse des amendements à la Constitution portant sur la décentralisation, et officialise le statut particulier du Donbass.

Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées suite au début du conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014. Les pays de l'UE ainsi que les Etats-Unis ont adopté plusieurs trains de sanctions contre la Russie qui visaient les secteurs de la banque, du pétrole et de la défense. Ces mesures ont mis un coup d'arrêt à la croissance des échanges commerciaux entre les pays européens et la Russie.

Vladimir Poutine. Archive photo - Sputnik France
La Russie de Poutine plus stable que ne le pensait l'Occident
En réponse aux sanctions décrétées à son encontre Moscou a adopté, en août de la même année, des contre-mesures interdisant l'importation de certaines denrées depuis les Etats-Unis, l'UE, le Canada, l'Australie et la Norvège.

Le 21 décembre dernier, les chefs de diplomatie des pays membres de l'UE ont prolongé le régime de sanctions antirusses jusqu'au 31 juillet 2016, alors qu'elles devaient arriver à échéance fin janvier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала