Les médias français fidèles à leur hostilité envers la Russie

© Flickr / guastevíRevista de prensa latinoamericana
Revista de prensa latinoamericana - Sputnik France
Le temps passe, mais la France persiste dans la tonalité négative de ses publications consacrées au "pays des ours".

Durant la dernière semaine du mois de janvier, les médias français ont parlé sur un ton plutôt "négatif" de la Russie, comme en témoigne une étude réalisée par le système d'analyse "Russie dans le monde" (sur le schéma ci-dessus, les pays ayant choisi une telle tonalité sont marqués en orange).

La France fait également partie du Top-10 des pays qui ont enregistré le plus de publications négatives sur la Russie en une semaine, se classant deuxième après l'Allemagne.

​Il est à noter que la France est tout à fait conséquente en la matière. Fin décembre, Le Figaro figurait dans le Top-10 des médias internationaux les plus négatifs à l'égard de la Russie.

Odessa, mai 2014 - Sputnik France
Massacre d'Odessa: quand un journaliste français brise la langue de bois
Cette tendance déplorable serait-elle due au rôle accru que la Russie joue désormais sur la scène internationale, à ses succès en Syrie et à sa résistance à la crise économique mondiale? Ou bien à la volonté de garder les sympathies des "amis d'Outre-mer"? Mais non, il serait certainement blasphématoire de soupçonner nos collègues de vouloir ternir à dessein l'image de la Russie. Il s'agit sans doute de fausses informations dont se servent les journalistes français.

Il y a heureusement d'autres exemples. Ainsi, Paul Moreira, l'auteur du documentaire "Ukraine: les masques de la révolution", s'est rendu lui-même en Ukraine pour voir tout de ses propres yeux. Le succès de son film montre que l'objectivité vaut toujours le coup!

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала