Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Courir jusqu'à la mort pour sauver des vies

S'abonner
Le 4 février, la Journée mondiale contre le cancer est l’occasion de se souvenir de Terry Fox. Cet homme, atteint d'un cancer des os et amputé de la jambe droite, est célèbre pour son "Marathon de l'espoir", un périple transcanadien qu'il a entrepris, malgré son handicap, afin de collecter de l'argent pour la recherche sur le cancer.

Terry Fox est un exemple de détermination. Malgré la maladie – un cancer des os évolutif – et des douleurs interminables, il a parcouru 3 339 milles avec une jambe artificielle en partant de Terre-Neuve, sur la côte est du Canada. Il a traversé 6 provinces et atteint les deux tiers de son but. Il a couru presque un marathon par jour pendant 143 jours. Un défi difficile pour un coureur en bonne santé, un exploit surhumain pour une personne atteinte d’un cancer.

Dès son enfance, Fox a pratiqué divers sports dont le soccer, le rugby, le baseball et le basket-ball, devenant très tôt un sportif accompli, montrant une préférence marquée pour le plongeon. Il n'a pas une grande taille et doit donc fournir plus d’efforts que ses pairs.

Cellules cancéreuses - Sputnik France
Médecine: une "éponge" contre le cancer

Terry n'avait que 18 ans lorsque les médecins lui ont diagnostiqué un cancer des os et l’ont amputé de la jambe droite.

C'est à l'hôpital que Terry a commencé à compatir à la souffrance d'autres patients atteints du cancer. Le fait qui l'a choqué le plus c'est de côtoyer des enfants malades. C'est à ce moment que Terry s'est décidé à parcourir le Canada d’est en ouest pour sensibiliser l'opinion publique et recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer.

Terry était conscient de la complexité du défi. Pendant 18 mois, le jeune homme a suivi un programme d'entraînement intensif pour réapprendre à marcher, puis à courir avec sa jambe artificielle, mais aussi pour remuscler son corps.

Espace: des expériences anti-cancer à bord de l'ISS

Pour marquer le début de son périple – le 12 avril 1980 – Fox a trempé sa jambe dans l'Océan Atlantique à Saint-Jean de Terre-Neuve. Il s'est fixé comme but de courir en moyenne 42 km par jour, la distance normale d'un marathon. Personne n'a alors jamais accompli ce que Terry a tenté de réaliser.

Durant son parcours, la météo n'a pas été indulgente: vents violents, froid, pluie verglaçante ou encore chaleur insupportable. Parti de Terre-Neuve, l’inconnu Terry Fox a vite attiré l'attention du public venu nombreux pour l'encourager et exprimer sa solidarité.

Le 1er février 1981, Terry réalise un de ses rêves: faire en sorte que chaque Canadien débourse 1 dollar pour soutenir sa cause. Le fonds du Marathon de l'espoir Terry Fox s'élevait alors à 24,17 millions de dollars. 

En juin 1981, Terry a contracté une pneumonie, et est tombé dans le coma. Il meurt à 4h35, son heure préférée pour courir. Une année s'étant écoulée depuis sa course légendaire, à un mois de son vingt-troisième anniversaire.

Steve Fonyo, rétabli d'un cancer qui l'a laissé amputé de la jambe gauche, inspiré par M. Fox, a parcouru ce qu’il restait de la course de Terry, bouclant ainsi la boucle.

Le souhait du héros canadien de sensibiliser les gens s'est également réalisé. Désormais, des citoyens de 50 pays du monde prennent part à la Course Terry Fox afin de recueillir de l'argent pour la recherche contre le cancer. Nul doute que Terry Fox les suit tout au long du parcours.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала