Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Otan: cinq armes pour "contenir" la Russie

© Flickr / DVIDSHUB Le chasseur-bombardier furtif américain F-35
Le chasseur-bombardier furtif américain F-35 - Sputnik France
S'abonner
En cas de conflit armé en Europe, l'Otan pourrait utiliser cinq types d'armements susceptibles d'endiguer la progression des forces russes.

Le sous-marin nucléaire américain USS Seawolf - Sputnik France
Arctique: les sous-marins US face aux "menées" russes et chinoises
Depuis deux ans, l'Occident considère la politique de la Russie à l'égard de l'Ukraine comme une agression et se dit préoccupé par l'intensification des missions de patrouille effectuées par des bombardiers et des sous-marins russes dans l'Atlantique. Le renforcement des forces armées russes dans la région de Kaliningrad (enclave russe au bord de la mer Baltique) ne manque pas non plus d'inquiéter l'Alliance atlantique. Comment cette dernière y répondra-t-elle? Dave Majumdar, analyste militaire de National Interest, répond à cette question en citant cinq types d'armes susceptibles de contrer "l'agression de la Russie" en Europe.

Bombardier furtif - Sputnik France
Les USA développent un bombardier qu'ils ne pensent pas utiliser
Les sous-marins de classe Virginia constituent la première de ces armes. Selon les militaires américains, le nombre de ces bâtiments ne cessera d'augmenter. Le chef du Pentagone, Ashton Carter, a fait savoir à cette occasion qu'au cours des cinq prochaines années, la US Navy acquerrait neuf sous-marins de cette classe. Mieux, leur armement sera porté de 12 à 40 missiles Tomahawk.

Le chasseur polyvalent F-35 est la deuxième arme citée par le magazine américain. Bien que ce produit de Lockheed Martin ne brille pas par ses performances tactiques, il présente néanmoins quelques avantages, dont la furtivité et la vitesse, qui lui permettent de frapper au cœur du dispositif adverse et d'effectuer des missions de reconnaissance dans des régions fermées aux avions de l'Otan.

F-35 - Sputnik France
Armée US: les F-35 ne sont pas prêts à être exploités
Pour détruire des cibles en profondeur du territoire russe, le Pentagone envisage d'utiliser sa troisième arme sophistiquée: le nouveau bombardier à grand rayon d'action. Bien qu'il s'agisse d'un projet top secret, on sait que cet avion sera capable de déjouer les défenses antiaériennes les plus perfectionnées.

Au sol, la Russie fera face aux chars Leopard 2A7 (dernier-né de l'industrie de l'armement allemande) qui constituent l'ossature de la Bundeswehr et de l'Otan. Malgré tous les avantages de ces engins, ils présentent un défaut de taille: leur obus est fait en tungstène et non en uranium appauvri comme les obus américains M829A3 plus efficaces en termes de destruction des cibles blindées. On ne sait pas encore si les obus à base d'uranium appauvri conviendront au canon du Leopard.

Char Leopard-2 A6 - Sputnik France
L'Allemagne crée un char concurrent du russe Armata
Enfin, la cinquième arme censée "contenir la Russie", ce sont les hélicoptères d'attaque AH-64 Apache. Cet appareil a fait ses preuves dans la lutte contre les chars en 1991 lors de la guerre du Golfe. Il peut toujours porter jusqu'à 16 missiles antichars Hellfire. Et bien que depuis quelque temps, l'hélicoptère ZAH-64 Apache soit utilisé principalement pour combattre les terroristes en Irak et en Afghanistan, il n'a rien perdu de sa capacité à détruire les véhicules blindés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала