#JeSuisCirconflexe: les internautes mobilisés contre la réforme

© Flickr / Markus Reinhardt#JeSuisCirconflexe: les internautes mobilisés contre la réforme
#JeSuisCirconflexe: les internautes mobilisés contre la réforme - Sputnik France
Disparition partielle de l'accent circonflexe sur le "i" et le "u", simplification de la graphie de quelque 2400 mots: une réforme de l'orthographe décidée en 1990 fera son apparition dans les manuels scolaires à l'occasion de la rentrée 2016.

"La mort de l'accent circonflexe"; "L'accent circonflexe va disparaître à la rentrée"; « Adieu circonflexe, la réforme de l'orthographe va s'appliquer en septembre": voilà quelques-uns des titres cités par le journal Monde. Une nouvelle qui a immédiatement suscité commentaires et traits d'humour sur les réseaux sociaux.

Première particularité française à payer le prix de cette rectification: l'accent circonflexe. Souvent vestige d'un "s" qui a disparu au cours de l'évolution de la langue française, ce signe diacritique va progressivement disparaître sur les i et u (sauf sur les noms propres, quand il marque une terminaison ou quand il apporte une distinction de sens). A titre d'exemple, disparaitre, boite, piqure, maitresse.

La simplification de la langue française passe aussi par des changements calqués sur la prononciation actuelle des mots (nénufar, ognon, règlementaire).

La nouvelle ne réjouit pas vraiment les internautes. Sur les réseaux sociaux, ils s'en donnent à cœur joie avec les hashtags #JeSuisCirconflexe et #JeSuisOignon.

Ces modifications ne s'appliqueront qu'aux livres scolaires qui en font le choix. L'Académie française continuera d'accepter les deux orthographes comme elle le fait depuis plus de 25 ans.

"Les rectifications proposées en 1990 restent une référence mais ne sauraient être imposées. Certaines d'entre elles entrent progressivement dans les ouvrages de référence (dictionnaires, manuels, etc.). Dans l'enseignement aucune des deux graphies (ancienne ou nouvelle) ne peut être tenue pour fautive".

Du côté du ministère de l'Éducation, on se veut rassurant. "Cette réforme de 1990 était déjà en vigueur dans les programmes de 2008 et elle est facultative. Certains avaient déjà pris en compte cette réforme, il semble que d'autres ont décidé de la mettre en œuvre pour la rentrée 2016. Voilà pourquoi on en parle aujourd'hui", explique au HuffPost l'entourage de Najat Vallaud-Belkacem.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала