Un pistolet semi-automatique 3D prêt (ou presque) à l'emploi

© YouTube/derwoodvwUn pistolet semi-automatique 3D prêt (ou presque) à l'emploi
Un pistolet semi-automatique 3D prêt (ou presque) à l'emploi - Sputnik France
Un menuisier de Virginie occidentale du nom de Derwood a imprimé en 3D un petit pistolet 9 mm semi-automatique auquel il ne manque qu’un canon en acier, des ressorts et des balles.

Le premier pistolet imprimé en 3D a été créé il y a 3 ans. Depuis lors, cette arme simple, baptisée "Le Libérateur", a fait évoluer la fabrication des armes. La Loi américaine sur les armes à feu ne permet aux citoyens de fabriquer leurs propres armes qu'à condition de ne les vendre ni de les transférer sans une autorisation fédérale préalable.

Sous le pseudo "derwoodvw", le menuisier a publié sur YouTube une vidéo où il met le pistolet en action. Le créateur souligne avoir mis presque un an à développer son bijoux.

"Le premier modèle a nécessité un peu de soudage et d'usinage, et l'objectif était de le faire simple afin que chacun puisse s'en fabriquer un", fait-il remarquer en ajoutant que "maintenant on en est là".

Baptisé "Shuty-MP1", le pistolet de M.Derwood rappelle l'AR-15, mais en beaucoup plus petit. L'arme a cependant quelques défauts: après environ 18 coups consécutifs le canon commence à fondre. Pour contourner le problème, le créateur conseille de laisser l'arme refroidir complètement avant de tirer à nouveau.

A 3D model of a human organ recreated in its entirety - Sputnik France
Japon: l’impression 3D d’organes trois fois moins chère
95% du pistolet a été créé en utilisant une imprimante 3D, l'autre 5% étant composé des pièces les plus dangereuses à imprimer, soit le canon d'acier, les ressorts et les balles. L'utilisation du "Shuty-MP1" ne comporte aucun danger, assure Derwood, qui s'est toutefois gardé de révéler le plan d'impression de son arme.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала