Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Combien coûtent à la France ses ex-premiers ministres?

© AFP 2021 FRANCOIS GUILLOT Alain Juppé, la Plaine-Saint-Denis, Juin 2, 2015
Alain Juppé, la Plaine-Saint-Denis, Juin 2, 2015 - Sputnik France
S'abonner
Le site Mediapart a dévoilé les détails des retraites allouées aux ex-premiers ministres par an.

Selon les données recueillies par Mediapart, le montant des dépenses accordées aux anciens premiers ministres a dépassé 2,9 millions d'euros, entre 2011 et 2014, sans compter leurs frais de sécurité, et 860.000 euros rien qu'en 2014.

En effet, les ex-locataires de Matignon non seulement touchent une retraite solide, mais ils sont aussi autorisés à disposer d'une voiture (avec essence), d'un chauffeur et d'un assistant personnel. Bien qu'ils aient repris un mandat électif ou une activité privée, la plupart des anciens premiers ministres utilisent volontiers les avantages que la France leur fournit.

José Mujica - Sputnik France
Le plus humble ex-président du monde
Jusqu'à son retour au gouvernement en 2012, seul Laurent Fabius semblait ne pas recourir aux services de chauffeur et de collaborateur — tout en usant de "sa" voiture, acquise pour 39.000 euros en 2006. Toutefois, en tant qu'ancien patron du Palais-Bourbon, il a aussi bénéficié des moyens mis à la disposition par l'Assemblée nationale pendant plusieurs années.

Mediapart a révélé les sommes que Matignon avait dépensées pour le personnel des ex-premiers ministres en 2014. Dans ce classement, le mieux rémunéré, avec 102.000 euros, est le personnel affecté à Alain Juppé (maire de Bordeaux, désormais candidat à la primaire des Républicains), 97.000 pour Dominique de Villepin (dont la société a réalisé en 2015 1,8 millions d'euros de chiffre d'affaires), 89.000 euros pour Jean-Pierre Raffarin (sénateur avec toutes les indemnités afférentes), 82.000 euros pour Lionel Jospin (retraité jusqu'à sa nomination au Conseil constitutionnel en 2015), 79.000 euros pour Michel Rocard (ambassadeur "chargé de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique"), 75 000 euros pour Jean-Marc Ayrault (député), 66.000 euros pour François Fillon (député aujourd'hui candidat à la primaire), 45.000 euros pour Édouard Balladur (retraité) et 33.000 euros pour Édith Cresson (retraitée). Toutefois, Mediapart doute énormément que ce "bataillon d'assistants serve exclusivement à traiter des courriers d'admirateurs".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала