Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Autriche: "feu vert" pour les parlementaires russes malgré les sanctions

© Photo OSCE/Curtis BuddenLogo de l'OSCE
Logo de l'OSCE - Sputnik France
S'abonner
Les parlementaires russes qui font l'objet de sanctions européennes ont été autorisés à entrer en Autriche pour participer à une session de l'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

La délégation russe, qui comprend des parlementaires visés par les sanctions européennes, a reçu l'autorisation d'entrer en Autriche pour participer, fin février, à une session de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, a annoncé jeudi le député de la Douma (chambre basse du parlement russe), Nikolaï Kovalev. 

"Formellement, les porteurs de passeports diplomatiques n'ont pas besoin de visas. Néanmoins, nous avons reçu une note du ministère autrichien des Affaires étrangères qui stipule que les personnes dont les noms figurent sur la liste, y compris celles qui font l'objet de sanctions, sont autorisées à entrer sur le territoire autrichien pour participer à la session", a déclaré M.Kovalev, représentant spécial de l'Assemblée pour la lutte contre le terrorisme.  

Réunion du Conseil des MAE de l'OSCE - Sputnik France
L'OSCE adopte une déclaration de la Russie sur la lutte anti-terrorisme

Et d'ajouter que la délégation serait conduite par le président de la Douma, Sergueï Narychkine.

Sergueï Lavrov et Ivica Dacic, Dec. 3, 2015. - Sputnik France
Lavrov et le président de l'OSCE ont chanté en duo "Les soirées de Moscou"

 
"C'est également M.Narychkine qui définira la composition définitive de la délégation", a précisé le député. 

Plusieurs parlementaires russes sont actuellement nommément sanctionnés par l’UE. En 2015, la Finlande a notamment interdit l'entrée sur son territoire à M.Narychkine ainsi qu’à six autres députés russes visés par les sanctions européennes qui auraient dû participer à la session d'été de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE. En réponse à cette démarche, la délégation russe au complet a annulé sa visite et boycotté la session suivante.
Après avoir qualifié la décision d'Helsinki de "révoltante", le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a fait remarquer que M.Narychkine "ne projetait pas de se rendre en Finlande dans le cadre des relations bilatérales, mais pour participer à un forum international".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала