Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Assad: une intervention turque et saoudienne en Syrie pas exclue

© AFP 2021 JOSEPH EIDSyrian President Bashar al-Assad gestures during an exclusive interview with AFP in the capital Damascus on February 11, 2016.
Syrian President Bashar al-Assad gestures during an exclusive interview with AFP in the capital Damascus on February 11, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Le président syrien Bachar el-Assad n'écarte pas l’éventualité d’une intervention de la Turquie et de l'Arabie saoudite sur le sol syrien, se déclarant déterminé à poursuivre la lutte contre le terrorisme et à reprendre le contrôle de tout le pays.

Le risque d'intervention militaire de la Turquie et de l'Arabie saoudite sur le territoire syrien n'est pas à exclure, estime le président du pays Bachar el-Assad. 

"C'est une possibilité que je ne peux pas exclure pour la simple raison que [le président turc Recep Tayyip ndlr] Erdogan est quelqu'un d'intolérant, de radical, un pro-Frères musulmans et qui vit le rêve ottoman", a indiqué M.Assad dans une interview accordée en exclusivité à l’AFP jeudi dans son bureau à Damas. 

Et d'ajouter qu'il en était de même pour l'Arabie saoudite. 

Washington envisage la démission d’Assad pour mars 2017 - Sputnik France
Washington envisage la démission d'Assad pour mars 2017

"De toute manière une telle action ne sera pas facile à réaliser et nous allons très certainement y faire face", a prévenu le président syrien. 

M.Assad s'est dit déterminé à reprendre le contrôle de toute la Syrie, mais a reconnu que les combats contre les rebelles qui cherchent depuis près de cinq ans à le renverser pourraient être "longs". 

Terroristes en Syrie - Sputnik France
Assad: l'Europe et la Turquie ont fait de la Syrie une pépinière de terroristes

La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, dont les dernières statistiques remontent à 18 mois faute de données, cette guerre a déjà fait plus de 250.000 morts et poussé des millions de personnes à l'exil. Les troupes gouvernementales syriennes combattent les groupes terroristes dont les plus dangereux sont l'Etat islamique (EI, Daech) et le Front al-Nosra.

Le président syrien Bachar el-Assad - Sputnik France
Assad n'entend pas quitter la Syrie

En l'absence d'un front unique anti-Daech, plusieurs forces luttent contre ce groupe djihadiste, qu'il s'agisse des troupes gouvernementales syriennes et irakiennes, de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis (qui se limite pour le moment à des frappes aériennes) et des combattants kurdes Peshmergas, ainsi que des milices libanaises et irakiennes.

Les forces aériennes russes ont lancé une opération militaire contre les terroristes en Syrie le 30 septembre 2015, à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала