Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Parc naturel de l'Oregon: les protestataires ont miné le terrain

© REUTERS / Jim Urquhart A law enforcement checkpoint is shown near the Malheur Wildlife Refuge outside of Burns, Oregon February 11, 2016.
A law enforcement checkpoint is shown near the Malheur Wildlife Refuge outside of Burns, Oregon February 11, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Le dernier groupe de quatre fermiers armés, qui a finalement quitté le parc naturel de l’État de l'Oregon aux USA pour se rendre à la police, a laissé derrière lui des pièges minés.

Les fermiers interpelés ont déclaré avoir installé "des mines, des pièges et d'autres engins explosifs" sur les lieux. Les forces de l'ordre ont effectivement découvert sur place des matériaux pouvant servir à la fabrication d'engins explosifs, mais ignorent le niveau de danger des pièges installés.

Des insurgés. Les Bundy - Sputnik France
Aux Etats-Unis, des fermiers en colère prennent les armes
Le 3 février, un groupe de fermiers avait pris le contrôle d'un bâtiment administratif, d'une station-service, ainsi que de plusieurs locaux annexes et de dépôts sur le territoire du parc naturel bordant le lac Malheur. Ils exigeaient de rendre aux paysans et aux bûcherons de la région les terrains du parc naturel créé en 1908. Les autorités de l'État avaient refusé, rapporte Reuters.

Fin janvier, la police avait arrêté le leader des protestataires, Ammon Bandy, et plusieurs de ses complices. Une fusillade avait eu lieu pendant l'arrestation — l'un des fermiers avait été abattu, un autre était sorti blessé. Bandy a appelé ses partisans à libérer le territoire occupé et à cesser la protestation. La confrontation entre les fermiers et les autorités aura donc duré 41 jours.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала