L'UE lève la plupart des sanctions dont celle visant le président Loukachenko

L'Union européenne a décidé lundi de lever les sanctions qu'elle avait décrétées depuis plusieurs années contre 170 personnalités bélarusses pour atteintes aux droits de l'homme, dont le président Alexandre Loukachenko, a appris l'AFP de source européenne.

Les 28 ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles, ont donné leur "accord au fait que l'UE ne prolongera pas ses mesures restrictives (sanctions, ndlr) contre 170 individus et trois entreprises", privés de visas et dont les avoirs étaient gelés dans l'UE, selon la décision que l'AFP a pu consulter. Elle a été adoptée à l'unanimité, selon cette source.

L'Union européenne a décidé lundi de lever les sanctions qu'elle avait décrétées ces dernières années contre 170 personnalités bélarusses, dont le président Alexandre Loukachenko, pour encourager des progrès sur les droits de l'Homme, a appris l'AFP de source européenne.

Le président biélorusse actuel Alexandre Loukachenko - Sputnik France
Sondage: Loukachenko en tête des élections en Biélorussie
Les 28 ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles, ont donné leur "accord au fait que l'UE ne prolongera pas ses mesures restrictives (sanctions, ndlr) contre 170 individus et trois entreprises", privés de visas et dont les avoirs étaient gelés dans l'UE, selon la décision que l'AFP a pu consulter. Elle a été adoptée à l'unanimité, selon cette source.

Toutes les sanctions édictées par Bruxelles contre le Bélarus ne sont toutefois pas levées.

"L'embargo sur les armes et les mesures restrictives contre quatre individus listés en lien avec les disparitions non résolues de deux hommes politiques de l'opposition, un homme d'affaires et un journaliste, seront prolongés pour une période de douze mois", précise ce texte.

Alexandre Loukachenko - Sputnik France
Loukachenko, défenseur de la famille traditionnelle
Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier avait annoncé lundi matin une "bonne nouvelle" en arrivant à Bruxelles: "J'espère que cela nous permettra d'avoir une politique plus nourrie envers le Bélarus", a-t-il expliqué.

Le président bélarusse Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, avait été inscrit sur cette "liste noire" de l'UE en janvier 2011, en protestation contre la répression violente qui avait suivi sa réélection fin 2010.

L'UE avait déjà suspendu fin octobre 2015 l'application de ces sanctions, en réponse à la libération à Minsk de prisonniers politiques que les Européens réclamaient de longue date.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала