Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'armée irakienne découvre un charnier à Ramadi

© AFP 2021L'armée irakienne découvre un charnier à Ramadi
L'armée irakienne découvre un charnier à Ramadi - Sputnik France
S'abonner
Selon le ministère de l'Intérieur de la province d'Al-Anbar (ouest), dans une fosse commune, les forces irakiennes ont retrouvé les dépouilles de femmes et d'enfants torturés par les islamistes lors de l'occupation de Ramadi par Daech.

Members of Iraq's elite counter-terrorism service secure on December 27, 2015 the Hoz neighbourhood in central Ramadi, the capital of Iraq's Anbar province, about 110 kilometers west of Baghdad, - Sputnik France
Daech expulsé d'Irak grâce aux livraisons d'armes russes
L'armée irakienne a découvert une fosse commune regroupant les corps de dizaines d'habitants de la ville de Ramadi récemment libérée par les forces gouvernementales des djihadistes du groupe terroriste Etat islamique, rapportent les forces de sécurité irakiennes dans la province d'Al-Anbar, dont Ramadi est la capitale.

Le charnier avec les corps d'au moins 50 civils a été découvert dans l'est de la ville. Un représentant du ministère de l'Intérieur de la province a noté que, dans la fosse, il y avait des dépouilles de femmes et d'enfants torturés par les islamistes de Daech pendant l'occupation de Ramadi.

Le drapeau de Daech - Sputnik France
Un charnier de victimes de Daech retrouvé à Ramadi
Fin janvier, un autre charnier a été découvert dans un des quartiers du centre de Ramadi. Il contenait jusqu'à 40 corps de personnes originaires de la ville qui auraient été exécutées en mai 2015 au moment où la ville était tombée entièrement aux mains des djihadistes. Les victimes de l'EI ont été fusillées ou décapitées.

Le 9 février, les troupes irakiennes, en coopération avec les forces de sécurité et de police de la province d'Al-Anbar, ont délogé les djihadistes de tous les quartiers de Ramadi. Ainsi, le contrôle absolu sur toute la ville a été repris par les forces gouvernementales.

Forces de sécurité irakiennes à Ramadi - Sputnik France
L'armée irakienne déloge entièrement Daech de Ramadi
Des annonces sur la libération de Ramadi avaient déjà été faites en décembre dernier. Fin décembre, les forces irakiennes avaient déclaré avoir libéré la ville de Ramadi et avoir levé le drapeau national sur le complexe gouvernemental. Il leur restait seulement à nettoyer la ville des mines et engins explosifs laissés par les djihadistes.

Ce dernier mois, Daech a perdu environ 30% des territoires sous son contrôle dans la province d'Al-Anbar.
Ramadi, située à 100 km à l'ouest de Bagdad, est le chef-lieu de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar, la plus grande d'Irak.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала