Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Rada ukrainienne a échoué à faire démissionner le gouvernement de Iatseniouk

© Sputnik . Nikolay Lazarenko / Aller dans la banque de photosLa Rada ukrainienne tient une réunion extraordinaire
La Rada ukrainienne tient une réunion extraordinaire - Sputnik France
S'abonner
Le Parlement ukrainien n'a pas réussi mardi à obtenir suffisamment de voix pour destituer le gouvernement d'Arseni Iatseniouk.

La motion de censure contre le gouvernement ukrainien n'a été soutenue que par 194 députés au lieu des 226 requis. En conséquence, on observe une situation paradoxale au parlement ukrainien — quelques minutes avant les députés avaient considéré le travail du gouvernement comme insatisfaisant, mais ils n'ont pas pu le destituer.

Gouvernement ukrainien. Archive photo - Sputnik France
La motion de censure contre le gouvernement ukrainien enregistrée

La Rada suprême a examiné mardi pendant près de quatre heures le rapport du gouvernement pour l'année écoulée. En particulier, le discours du premier ministre Arseni Iatseniouk qui a provoqué le mécontentement des députés. Plus tôt, le président ukrainien Piotr Porochenko s'était adressé à la nation en ayant appelé le premier ministre Arseni Iatseniouk à démissionner volontairement, parce que 70% de la population n'est pas satisfaite des actions du gouvernement.

Pendant la journée, les députés de la faction présidentielle Bloc de Porochenko ont essayé de recueillir les 150 signatures nécessaires à la destitution du gouvernement. Cependant, l'attitude envers cette initiative parmi la coalition parlementaire était mitigée.

Ukrainian President Petro Poroshenko, right, talks with Prime Minister Arseniy Yatsenyuk in Kiev, Ukraine, Wednesday, Sept. 10, 2014. - Sputnik France
Ukraine: Porochenko demande la démission de Iatseniouk

Le parti du Premier ministre Iatseniouk, le Front populaire, a refusé de soutenir la résolution. Et presque tous les députés du Bloc de l'opposition (32 sur 40) ont soudain quitté la salle du parlement, dont le représentant Vadim Rabinovich avait brandi des menottes en exigeant d'envoyer en prison tous les ministres.

En conséquence, les voix de trois des quatre partis de la coalition au pouvoir n'ont pas suffi à faire démissionner le gouvernement Iatseniouk.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала