Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

De vrais Hobbits ont-ils vécu en Indonésie?

© New Line CinemaDe vrais Hobbits ont-ils vécu en Indonésie?
De vrais Hobbits ont-ils vécu en Indonésie? - Sputnik France
S'abonner
Les êtres humains miniatures, qui vivaient sur l'île indonésienne de Florès, il y a environ 15.000 ans, ne sont pas des Homo sapiens mais une espèce différente.

​Une étude de scientifiques français apporte une nouvelle preuve de l'unicité des hobbits de Florès (Homo floresiensis, scientifiquement parlant), rapporte le quotidien britannique Telegraph.

En septembre 2003, dans la grotte de Liang Bua, sur la côte occidentale de Florès, une équipe de paléontologistes a découvert les restes d'un hominidé fossile d'une espèce inconnue, initialement surnommée "homme de Florès".

Homo naledi - Sputnik France
"Homo naledi", chaînon perdu de l’évolution?
La découverte a déclenché une forte controverse parmi les anthropologues pour savoir si un être mesurant environ un mètre pour 16 à 28 kilogrammes et se tenant debout était un homme ordinaire (souffrant du syndrome de Down ou du nanisme de Laron) ou un représentant d'une espèce inconnue du genre Homo.

Antoine Balzeau et Philippe Charlier du Musée français d'histoire naturelle ont utilisé une nouvelle approche de l'analyse du crâne de hobbit. Ils ont obtenu une image de ses couches osseuses en ultra-haute définition et ont compté leurs épaisseurs.

Crânes mystérieux découverts dans le Caucase - Sputnik France
L'Express a retrouvé des crânes "extraterrestres" en Russie
Selon les scientifiques, la structure du crâne d'Homo floresiensis n'a pas les caractéristiques principales de l'Homo sapiens. De plus, les dépouilles n'ont rien qui pourrait signaler des maladies génétiques héréditaires associées au nanisme humain.

Les scientifiques soulignent que même si leurs conclusions sont vraies, l'origine des hobbits restera tout de même incertaine. Ils pourraient être des représentants de l'espèce Homo erectus devenus plus petits au cours de centaines d'années de vie insulaire ou des descendants d'une branche inconnue du genre Homo.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала