Ennuis et bonheurs de l'ennui

Des chercheurs se sont penchés sérieusement sur le phénomène de l'ennui, qui s'est avéré en réalité ambigu. En effet, s'il est vrai que l'ennui peut nuire gravement à la santé… il peut également être utile pour l'homme. On parie?

Google - Sputnik France
Un algorithme Google "persuadé" que tous les musulmans appuient le terrorisme
De nombreux risques pour la santé sont liés à l'ennui, écrit The Guardian. En 2009, une revue mise en ligne par Oxford a publié les résultats d'une recherche conduite sur une période de 25 ans auprès de 7.524 Londoniens âgés entre 35 et 55 ans. Il s'est avéré que chez les sujets qui avaient déclarés s'ennuyer beaucoup, les chances de décéder avant la fin de l'expérience étaient 40% plus élevés que chez ceux qui s'ennuyaient moins. Il est à noter que les personnes les plus atteintes par l'ennui mouraient plus souvent de maladies cardiovasculaires.

En outre, l'ennui traîne souvent avec lui chagrins, inquiétudes et apathie qui portent à leurs tours les gens à fumer plus, à consommer plus d'alcool et de drogues, ce qui n'est pas en mesure de prolonger la vie humaine. De plus, ceux qui s'ennuient préfèrent conduire des voitures rapides, ce qui accroît leurs risques.

Рис - Sputnik France
Séquençage du génome du riz: vers une nouvelle "révolution verte"?
Cependant, certains arguments plaident en faveur de l'ennui. En 2014, les chercheurs de l'Université du Lancashire central, au Royaume-Uni, ont conduit une autre expérience en vue de vérifier la créativité de deux groupes. Un test leur a été proposé, mais l'un des deux groupes avait été chargé d'accomplir un travail ennuyeux avant d'accéder au test, tandis que l'autre en avait été exempté. Les résultats ont démontré que le premier groupe avait fait preuve de beaucoup plus de créativité que le second.

La même tendance a été signalée lors d'une autre expérience menée par l'Université de Pennsylvanie (Etats-Unis). Les participants ont tout d'abord regardé des vidéos suscitant chez eux des humeurs différentes (calme, relaxation, ennui). Par la suite, les chercheurs leur ont demandé de faire un test. Les résultats de ce dernier ont à leur tour prouvé qui les spectateurs ayant regardé une vidéo "ennueuse" accomplissaient leurs tâches mieux que les autres.

Découverte d'un portable âgé de 800 ans - Sputnik France
Découverte d'un "portable" âgé de 800 ans
Par ailleurs, la plupart des personnes tendent à considérer l'ennui comme une punition, indique le Guardian. En 2014, une autre expérience a été menée dans laquelle des personnes étaient enfermées seules dans des pièces vides. A l'issue de cette épreuve, on a découvert que ces personnes avaient tellement de mal à supporter l'ennuie qu'elles préféraient plutôt ressentir la douleur. Avant d'entrer dans la pièce, les sujets recevaient des tasers de faible puissance dont certains participants se servaient réellement lorsqu'ils se trouvaient dans la chambre. Sur 42 personnes, 18 ont saisi la possibilité de s'électrocuter elles-mêmes. En d'autres termes, entre deux maux, soit l'ennui et la douleur les gens semblent choisir le second.

Ces expériences tendent à montrent à quel point les gens ont peur de rester seuls, note le Guardian. La solitude d'ailleurs est déjà devenue un véritable fléau pour les nouvelles générations.

Mais à la décharge de l'ennui, si chez plusieurs il peut être destructeur, pour certains il serait plutôt un tremplin vers la créativité, comme chez les enfants par exemple. La psychothérapeute Odile Chabrillac y voit même un "espace de jachère" où le psychisme se recharge. Donc, à condition de savoir s'ennuyer, tout n'est pas perdu…


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала