Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des centaines de rebelles armés entrent en Syrie par la Turquie

© AP Photo / Hussein MallaLa ville syrienne d'Azaz
La ville syrienne d'Azaz - Sputnik France
S'abonner
Les rebelles ont l’intention de prêter main forte aux forces de l’opposition qui a subi une série de revers face aux Kurdes syriens dans la ville d’Azaz, à 8 kilomètres de la frontière turco-syrienne.

Plus de 500 "insurgés et combattants-islamistes" ont pénétré dans le territoire syrien par la Turquie, rapporte le Guardian se référant à l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

"Au moins 500 rebelles ont franchi le poste-frontière de Bab al-Salamé pour se rendre dans la ville d'Azaz, à partir de laquelle ils veulent aider les insurgés face à la progression des forces kurdes dans le nord de la province", a précisé à l'AFP le chef de l'Observatoire syrien des droits Rami Abdel Rahmane. Des combattants armés de Daech font aussi parti de ce groupe, a-t-il encore ajouté.

En outre, près de 350 combattants, équipés d'armes lourdes et légères, auraient franchi la frontière turco-syrienne au poste d'Atmé le 14 février, note le journal.

Ruines d'une maison à Alep, le 1er août 2015 - Sputnik France
Frappe russe sur une école d'Alep non prouvée par les USA
Les Kurdes ont considérablement repoussé les forces de l'opposition armées dans la ville d'Azaz située dans la région d'Alep, à 8 kilomètres de la frontière turco-syrienne. Les djihadistes font face à la fois aux forces kurdes venant de l'ouest et à celles du gouvernement syrien qui ont lancé une offensive dans la province d'Alep avec l'appui de l'aviation russe. Néanmoins, l'opposition retient toujours Azaz ainsi que la ville de Mari située à 25 km d'Alep, écrit le Guardian.

Effrayée par l'avancement des Kurdes syriens, la Turquie attaque toujours leurs sites. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a précédemment déclaré qu'Ankara n'avait pas l'intention de cesser ses frappes.

L'Onu a exprimé lundi sa préoccupation par la récente évolution de la situation en Syrie tout en statuant que les négociations intersyriennes devraient reprendre d'ici le 25 février.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала