Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Avions russes pour l’Iran: Washington met en garde

© Sputnik . Vitaliy Ankov / Aller dans la banque de photosl'avion de combat russe Su-30SM
l'avion de combat russe Su-30SM - Sputnik France
S'abonner
La vente de Su-30SM russe à l’Iran a déclenché les protestations de Washington.

Le département d'État américain a rappelé que la vente d'avions de combat russes Su-30SM à l'Iran violerait l'embargo sur les livraisons d'armes à Téhéran imposé auparavant par l'Onu, annonce Reuters.

Sukhoi Su-30SM - Sputnik France
L'Iran achètera des Su-30SM avant la fin de 2016

"Conformément à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'Onu, il est interdit de vendre en Iran certains types d'armes sans approbation préliminaire de chaque transaction par le Conseil de sécurité. Tous les membres de l'Onu doivent être au courant de ces restrictions. Les chasseurs Su-30SM sont également soumis à des restrictions", a rappelé le porte-parole du département d'État américain Mark Tonner.

Il a également ajouté que si le marché était conclu, il serait discuté au niveau bilatéral entre la Russie et les autres membres du Conseil.

Mi-février, un haut responsable du Service fédéral pour la coopération militaro-technique annoncé que le contrat de livraison serait signé avant la fin de cette année.
L'information sur la vente de chasseurs polyvalents Sukhoi Su-30SM a été également publiée dans les médias.

Su-30SM - Sputnik France
Des Su-30 russes pour l’Iran, un nouvel équilibre stratégique au Proche-Orient?

Certains hommes politiques iraniens ont fait savoir que les négociations étaient déjà à un stade avancé, et que le contrat pourrait être signé lors de la visite officielle à Moscou du ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, le 15 février. 

D'après la presse, il est très probable que l'Iran ne se limite pas à des achats d'armes finies, le pays souhaitant conclure des contrats sur des transferts de technologies pour la production des avions.

Auparavant, il a été annoncé que l'Iran et la Russie étaient en train de réaliser ses contrats pour un montant total de 40 milliards de dollars.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала