Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un accord sur la Syrie conclu à Genève

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosСитуация в сирийском городе Алеппо
Ситуация в сирийском городе Алеппо - Sputnik France
S'abonner
La déclaration sur la Syrie adoptée à Genève doit désormais être approuvée au sommet, selon une source dans l'opposition syrienne. Le document entrera en vigueur une semaine après sa mise en conformité.

A Genève, les pourparlers sur la cessation des hostilités en Syrie ont abouti à une déclaration qui doit désormais être approuvée au sommet, a déclaré à l'agence RIA Novosti une source au sein de la délégation du groupe cairo-moscovite de l'opposition syrienne.

"Le document concernant la cessation des hostilités (en Syrie — ndlr) est prêt, la Russie et les Etats-Unis se sont mis d'accord. Il ne reste qu'à l'approuver au sommet", a déclaré par téléphone la source au sein de l'opposition syrienne.

Selon la source de RIA Novosti, la déclaration entrera en vigueur une semaine après son adoption.

Cette dernière ne concerne pas les organisations Daech et Front al-Nosra.

Le groupe sur la Syrie a commencé son travail à Genève le 19 février. De hauts responsables militaires russes et américains ainsi que d'autres intermédiaires internationaux ont discuté des questions de la suspension des actions militaires en Syrie et de la livraison de l'aide humanitaire dans la région.

Session du Conseil de sécurité - Sputnik France
Le Conseil de sécurité rejette un projet de résolution russe sur la Syrie
La création de ce groupe de travail a été annoncée à Munich le 11 février. Moscou et Washington président cette réunion.

Le 12 février dernier, les membres du Groupe international de soutien à la Syrie ont déjà convenus d'une cessation des hostilités pendant une semaine. La mesure n'a pas concerné les terroristes. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a communiqué que l'opération militaire de l'aviation russe en Syrie se poursuivrait contre les groupes que le Conseil de sécurité de l'Onu avait reconnus comme terroristes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала