Assad révèle les causes de la crise migratoire

© AFP 2022 Philippe Huguen migrants
migrants - Sputnik France
Le président syrien a placé un signe d'égalité entre le terrorisme et l'embargo occidental, les qualifiant de causes essentielles de la catastrophe humanitaire qui pousse des Syriens à quitter leur pays.

Les sanctions introduites contre la Syrie par l'Occident et les Etats-Unis sont l'une des causes de la crise des migrants, a déclaré le président syrien Bachar el-Assad dans une interview au journal espagnol El Pais.

"L'une (des causes, ndlr) est le terrorisme car les terroristes ne font pas que menacer les civils, ils les privent de moyens de subsistance. La deuxième raison est l'embargo imposé contre la Syrie par l'Occident, et en premier lieu par les Etats-Unis. C'est ce qui a créé des difficultés supplémentaires pour les gens qui vivent ici, surtout dans le domaine de la santé", a indiqué M. Assad.

Syrie - Sputnik France
Assad: "les Etats-Unis tuent des civils en Syrie"
"Il s'agit de l'un des aspects les plus tristes du conflit syrien, le fait qu'il y a des gens qui quittent le pays pour différentes raisons", estime le président syrien.

Tous les réfugiés peuvent rentrer en Syrie, a assuré le président. "Bien sûr qu'ils peuvent revenir. Je veux dire que c'est leur droit de rentrer. A moins qu'il ne s'agisse d'un terroriste ou d'un assassin, ils (ceux qui ont quitté la Syrie, ndlr) n'ont pas fui le gouvernement. Et certains d'entre eux — je pense, la majorité — sont des partisans du gouvernement, ils ne l'ont pas fui, mais (…) les conditions de vie se sont fortement dégradées depuis cinq ans. Ils peuvent bien évidemment revenir, et le gouvernement ne prendra aucune mesure à leur égard. Nous souhaitons que les gens reviennent en Syrie", a souligné Bachar el-Assad.

La réduction du flux de migrants, selon lui, ne dépend pas que de la Syrie, mais également d'autres pays.

"Premièrement, l'Europe doit lever l'embargo imposé contre le peuple syrien. Car en réalité, il ne s'agit pas d'un embargo contre le gouvernement syrien, mais contre le peuple syrien. Deuxièmement, la Turquie doit cesser d'envoyer des terroristes en Syrie. Troisièmement, le gouvernement doit combattre les terroristes mais, sans aucun doute, nous devons améliorer les conditions de vie de nos concitoyens par tous les moyens disponibles, ce qui permettra aux Syriens de rester dans le pays", a-t-il indiqué.

Bashar el-Assad - Sputnik France
Assad: "80 pays soutiennent les terroristes"
De nombreux réfugiés souhaitent rentrer en Syrie, selon lui. La plupart des gens restés sur les territoires contrôlés par les terroristes se sont déplacés dans les régions placées sous le contrôle des autorités syriennes, a ajouté M. Assad. Certains d'entre eux sont des parents des terroristes, a-t-il précisé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала