Le premier ministre turc déçu par l'absence de touristes russes

Les tensions restent vives entre Moscou et Ankara depuis que la Turquie a abattu un avion de combat russe dans le ciel syrien, prétendant une violation de son espace aérien. De nombreuses industries turques en pâtissent et le secteur touristique est moribond.

Les touristes russes finiront par revenir en Turquie, a espéré le premier ministre turc Ahmet Davutoglu lors d'une réunion dans sa résidence d'Ankara. 

plage - Sputnik France
Les touristes russes manquent à Antalya

"Le tourisme pâtit de la crise dans nos relations avec la Russie et des problèmes dans la région. Aussi, le gouvernement a-t-il préparé un plan pour épauler le secteur touristique, dont le montant s'élève à près de 85 millions de dollars", a déclaré le chef du gouvernement. 

Et d'ajouter que l'Etat accordait en outre aux opérateurs touristiques un délai supplémentaire de trois ans pour le remboursement des crédits pour près de 96 millions de dollars (87,2 millions d’euros) et prévoyait aussi une subvention de 6.000 dollars (5.400 euros) pour chaque vol comptant des touristes étrangers sur la période allant du 1er avril au 31 mai prochains.

Les touristes russes manquent à Antalya - Sputnik France
Les touristes russes manquent à Antalya

"Il y a 25 ans, les touristes russes sont venus en Turquie, l'ont découverte et l'ont aimée. Aucune politique ne pourra changer cela. Je suis sûr que les Russes trouveront le moyen de revenir en Turquie", a dit M.Davutoglu, indiquant toutefois qu'Ankara aimerait normaliser les relations avec Moscou.

La crise entre Moscou et Ankara n’est toujours pas solutionnée. Les tensions sont vives depuis que la Turquie a abattu un avion de combat russe qui "aurait pénétré son espace aérien". Les autorités turques ne cèdent pas et refusent de s'excuser malgré les lourdes sanctions russes, dont l'annulation unilatérale de l'exemption de visas dont bénéficiaient les ressortissants des deux pays, l'embargo sur l'achat de légumes et de fruits turcs et l'interdiction pour les agences touristiques russes de proposer des séjours touristiques en Turquie.

La Turquie fait les yeux doux à la Russie - Sputnik France
Le Su-24 abattu: Davutoglu s'en lave les mains

Par ailleurs, les compagnies aériennes commerciales russes ont suspendu leurs vols avec la Turquie. Selon les analystes, cela pourrait avoir un effet dévastateur pour la Turquie. Plus de 4,5 millions de Russes ont visité le pays l'an dernier, rapportant ainsi à l'économie turque près de 4 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros).

Bien que beaucoup de citoyens turcs soutiennent l'action militaire du gouvernement contre ce qui est perçu comme une violation de l'espace aérien, certains considèrent qu'il s'agit d'une provocation de la part des autorités turques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала