Un sondage US révèle "le plus grand ennemi des Etats-Unis"

© AP Photo / Wong Maye-ECorée du Nord, missiles
Corée du Nord, missiles - Sputnik France
Les Américains sont plus que jamais divisés lorsque vient le temps de pointer du doigt la menace la plus importante pour leur pays, mais les quatre noms qui viennent en tête de leur liste sont les mêmes depuis 2005.

Selon le dernier sondage Gallup Media mené en 2016 auprès d'Américains de partout dans le monde, c'est la Corée du Nord qui occupe la première place des "plus grands ennemis" des Etats-Unis avec 16% des voix. Elle détrône la Russie, considérée moins menaçante cette année avec 15%. L'Iran et la Chine ferment le top-4 avec 14% et 12% des voix respectivement.

Les experts notent que les quatre premières positions du classement n'ont pas changé depuis 2005, seules les positions réciproques des "concurrents" variant au gré des années.

Système de missile sol-air Patriot - Sputnik France
Le bouclier antimissile US peu efficace contre l'Iran et la Corée du Nord
Toutefois, dans toute l'histoire du sondage, précise Gallup, l'indice de 16% est le plus bas pour "le plus grand ennemi" des Etats-Unis. En 2015 et 2014, la Russie et la Chine avaient battu ce record avec 18% et 20% respectivement. C'est en 2001 que les Américains ont montré la plus grande unanimité en attribuant 38% des voix à l'Iran.

On note aussi que la moitié des Américains avaient plutôt une bonne attitude envers la Russie, il y a 4 ans, et que seuls 4% la considéraient comme un ennemi. Mais au vu des événements récents, seuls 30% des Américains ont une perception favorable de la Russie, et 86% considèrent la force militaire russe comme une menace "importante" ou "critique".

Les résultats du sondage sont basés sur des interviews téléphoniques effectuées auprès de 1021 Américains âgés de 18 ans et plus, entre le 3 et le 7 février; la marge d'erreur est estimée à 4%.

Pentagone, clôture - Sputnik France
Les USA déploient quatre chasseurs furtifs en Corée du Sud
La tension sur la péninsule coréenne est montée d'un cran le 7 février dernier suite au tir effectué par la Corée du Nord d'une fusée de longue portée qui avait permis "de placer avec succès en orbite le satellite d'observation de la Terre Kwangmyongsong-4".

Cette démarche a violé d'emblée cinq résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Qui plus est, ce tir s'ajoute à l'essai nucléaire réalisé par Pyongyang le 6 janvier et qui avait indigné la communauté internationale.

D'après les experts, environ 38% du territoire des Etats-Unis, où habitent presque 120 millions d'Américains, sont à la portée des missiles balistiques intercontinentaux lancés par la Corée du Nord.

Ce comportement de la Corée du Nord a été condamné par nombre de pays, y compris par la Russie. Les Etats-Unis ont adopté de nouvelles sanctions contre Pyongyang, alors que Séoul a suspendu tous ses travaux dans la zone industrielle de Kaesong.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала