The National Interest explique comment abattre les chasseurs F-35 américains

© Flickr / US Air ForceF-35 Lightning II Joint Strike
F-35 Lightning II Joint Strike - Sputnik France
Le Pentagone et les industriels américains connaissent les points faibles des chasseurs F-35 face aux radars à basses fréquences, mais estiment que ces derniers ne sont pas capables de guider les missiles jusqu'à leur cible. Néanmoins, les experts affirment qu'il est possible de combler les lacunes de ces radars.

Les concepteurs des chasseurs furtifs de cinquième génération F-22 ou F-35, qui coûtent des milliards de dollars, n'ont pas su les rendre totalement invincibles, estime Dave Majumdar de la revue The National Interest.

"Si l'on perfectionnait les systèmes de traitement des signaux et qu'on utilisait des missiles autoguidés, il serait possible de dépister des avions américains de dernière génération en vol et de les cibler à l'aide de radars à basses fréquences", souligne-t-il.

Pentagone - Sputnik France
Washington dévoile les détails de son "Plan B" en Syrie
Le Pentagone et les industriels américains connaissent les points faibles des chasseurs F-35 face aux radars à basses fréquences, mais estiment que ces derniers ne sont pas capables de guider les missiles jusqu'à leur cible. Dave Majumdar affirme pourtant qu'il est possible de combler les lacunes de ces radars.

"L'utilisation d'armes guidées par les radars à basses fréquences est définie par deux facteurs: l'épaisseur du rayon du radar et la durée de son impulsion", poursuit-il. Mike Pietrucha, expert en avionique et ancien officier de l'armée de l'air américaine, estime qu'il est possible de combler ces deux défauts grâce à la méthode de modulation de largeur d'impulsions, utilisée pour réduire la durée d'impulsion reflétée au sein du récepteur du radar. Cette approche permettrait ainsi d'améliorer la précision et la définition du radar.

Armée des Etats-Unis - Sputnik France
Les USA espèrent contenir la Russie à l'aide d'"armes exotiques"
"Si l'ogive d'un missile était assez large, elle pourrait même atteindre sa cible si le radar n'était pas précis à 100%", estime l'expert. Ainsi, des missiles munis de leur propre radar — un capteur infrarouge capable de scanner l'espace sur un kilomètre cube — seraient une arme redoutable contre les F-22 et les F-35.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала