L'Iran se prépare à des élections législatives décisives

© AFP 2022 Atta KenareL'Iran se prépare à des élections législatives décisives
L'Iran se prépare à des élections législatives décisives - Sputnik France
Pour la première fois depuis la signature de l'accord sur le programme nucléaire iranien, les électeurs du pays se rendront aux urnes pour déterminer la composition du parlement monocaméral et de l'Assemblée des experts – une organisation qui n'a pas d'analogue dans le monde.

Téhéran - Sputnik France
Législatives en Iran, un pas vers des investissements étrangers?
Les électeurs désigneront les députés ainsi que les membres de l'Assemblée des experts, un groupe de 88 grands électeurs élus pour huit ans dont la tâche principale consistera à élire le guide suprême qui succédera à Khamenei.

A en juger par l'envergure de la campagne électorale, le taux de participation promet d'être élevé. A Téhéran comme dans d'autres villes, murs d'immeubles et barrières sont tapissés d'affiches des candidats avec leur programme. Ils seront 6 000 à se disputer 285 places — cinq sièges sont réservés aux représentants des organisations religieuses. Une sérieuse bataille est attendue également pour les postes de l'Assemblée des experts. 161 candidats devront concourir pour 88 places.

Le pétrole iranien - Sputnik France
Iran: objectif, 15 mds USD en contrats pétroliers d'ici mars 2017
Le milieu politique iranien n'est pas divisé en partis au sens occidental du terme. Les hommes politiques et les députés sont répartis en deux blocs: les partisans des réformes (les réformateurs, ou libéraux) et leurs opposants (les conservateurs). Par exemple, le président Hassan Rohani et ses partisans sont libéraux. Ainsi, si les réformateurs affichaient de bons résultats aux élections, il pourrait poursuivre les transformations modérées et revenir dans la communauté internationale après une longue absence. Alors que la victoire des conservateurs conduirait certainement à un retour à la politique de confrontation avec l'Occident, voire à l'échec de l'accord nucléaire qu'ils considèrent comme désavantageux pour l'Iran.

Euro, dollar et rial iranien - Sputnik France
Iran: le refus des pétrodollars n’est pas une attaque contre les USA
Les libéraux craignent que les résultats des élections soient courus d'avance. En effet, c'est le Conseil des gardiens de la Constitution qui admet ou exclut les candidats aux élections. Lors du dernier scrutin par exemple, 12 "gardiens" avaient écarté des milliers de candidats — essentiellement des réformateurs — suite à quoi le parlement actuel, qui termine son mandat dans deux semaines, a compté presque deux tiers (63%) de conservateurs. Les libéraux sont seulement 26%.

Cette année, les chances de ces derniers sont bien plus grandes qu'en 2012: ils disposent aujourd'hui d'alliés inattendus. Premièrement, ils sont soutenus par un groupe d'une cinquantaine de députés conservateurs menés par le président du parlement Ali Larijani, qui a soutenu l'accord nucléaire. Deuxièmement, l'ex-député conservateur Ali Motahari est officiellement passé dans les rangs des libéraux.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала