Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

600 fermiers français se suicident par an, la faute aux sanctions antirusses?

S'abonner
Les agriculteurs français se plaignent des difficultés de l'industrie agricole, alors qu'environ 600 se suicident chaque année.

Près de 600 agriculteurs français se tuent chaque année en raison de difficultés économiques, selon les militants au sein de l'industrie agricole, ce qui est en fait la troisième cause la plus fréquente de décès chez les agriculteurs après le cancer et les maladies cardiaques, rapporte le site d'actualité en ligne The Local.

Crise agricole en France - Sputnik France
Crise agricole en France, à qui la faute et quoi faire?
Mais malgré l'ampleur du problème (le taux moyen de suicide chez les agriculteurs dépasse de 20% celui de la France entière), très peu a été fait pour répondre aux difficultés rencontrées par ce groupe socio-professionnel.

Jacques Jeffredo, ancien fermier, qui étudie le phénomène des suicides chez les agriculteurs, tente de sensibiliser le public au problème. Il fait remarquer que l'estimation officielle du nombre annuel de suicides est d'environ 200 et n'a rien à voir avec la réalité.

En octobre, M.Jeffredo a mis en place 600 croix blanches, semblables à celles utilisées dans les cimetières militaires, en face de la basilique Saint-Anne d'Auray en Bretagne, qui est la région française avec le taux de suicide le plus élevé.

Les agriculteurs de Charroux (ouest de la France) ont organisé, vendredi 26 février, une marche symbolique qui s'est achevée par une minute de silence et des gerbes de fleurs déposées pour commémorer les fermiers morts.

Les éleveurs français se rassemblent près des palettes brûlantes pour protester contre la chute des prix sur l'autoroute à Ancenis, l'ouest de la France, le 27 Janvier, 2016 - Sputnik France
Paris souhaite la levée de l’embargo alimentaire russe
Des manifestations plus générales se sont déroulées à travers le pays ces derniers mois avec des tracteurs bloquant les routes pour protester contre la baisse des prix et les sanctions antirusses qui poussent de nombreux agriculteurs à faire face à des difficultés économiques.

Comme la Russie était le premier pays de destination des exportations européennes, notamment françaises, pour les produits agricoles, l'embargo russe sur les denrées alimentaires décrété par Moscou en réponse aux sanctions occidentales sur fond de crise en Ukraine handicape fortement les producteurs communautaires et pose des problèmes pour écouler des produits agricoles français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала