Législatives iraniennes: "décevoir l'ennemi par un taux de participation élevé"

© Sputnik . Sergei Gouneev / Aller dans la banque de photosL'ayatollah Ali Khamenei
L'ayatollah Ali Khamenei - Sputnik France
Ce vendredi, les Iraniens se rendent aux urnes pour élire les membres du Majlis (parlement) et de l'Assemblée des experts.

L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution islamique, a exhorté ce vendredi 26 février les Iraniens à prouver leur amour pour la partie en participant massivement au double scrutin.

"Ceux qui aiment l'Iran, sa dignité, sa grandeur et sa gloire doivent voter", a déclaré Ali Khamenei en déposant son bulletin dans l'urne.

Hossein Sheikholeslam - Sputnik France
Législatives en Iran: le rêve républicain de voir "la démocratie en action" se dissipe
"L'Iran a des ennemis et ils nous regardent avec avidité. Le taux de participation doit être si haut que ces ennemis restent déçus", a-t-il souligné cité par l'agence Reuters.

Mais les citoyens de la République islamique semblent être bel et bien conscients de la responsabilité qu'ils portent: les bureaux de vote qui ont ouvert leurs portes à 8h00 (heure locale) enregistrent une participation électorale élevée.

"Prendre part aux élections est un devoir d'honneur de chaque citoyen. Ceux qui ne sont pas indifférents à l'avenir de leur pays, ceux qui veulent jouer un rôle dans le destin de leur patrie viennent voter", a déclaré dans un entretien à Sputnik un électeur qui s'est présenté comme Parviz.

"Je suis sûr que ma voix compte. En donnant ma voix, je sers mon pays et nous sommes des millions!", ajoute-t-il.

Qu'attend-il des élus? A qui donne-t-il sa voix?

"Le député du Majlis doit être avant tout un homme politique honnête et une personne franche et tenir tous ses engagements pré-électoraux. J'espère que le Majlis renouvelé pourra parachever tous les objectifs qu'il s'est fixé: garantir le prospérité économique des électeurs et préserver (…) la sécurité du pays", avoue Parviz.

D'autres, attendent la solution aux problèmes sociaux, dont le chômage. "La création d'emplois devrait être la tâche principale des parlementaires. Ce problème préoccupe toutes les catégories de citoyens de notre pays. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place des dispositifs pour attirer des investisseurs étrangers", estime Ali, venu voter dans un des bureaux de vote de la capitale iranienne.

Téhéran - Sputnik France
Un record de candidats en Iran pour les législatives
Mais l'image de l'Iran, pays qui vient de se débarrasser des sanctions occidentales, compte aussi: "Il est important que dans le monde l'on nous respecte encore plus qu'avant", résume l'électeur Ahmad.

4.844 candidats, dont 500 femmes se disputent ce vendredi les 290 sièges du parlement iranien. Le combat électoral oppose les réformateurs, proches du président en exercice Hassan Rohani, aux conservateurs, prônant un respect strict des lois de la charia.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала