Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Massacre des Kurdes en Turquie: un sit-in organisé à Strasbourg

© AFP 2021 PATRICK HERTZOG Picture taken on April 23, 2015 shows the audience room of the European Court for Human Rights, in Strasbourg, eastern France
Picture taken on April 23, 2015 shows the audience room of the European Court for Human Rights, in Strasbourg, eastern France - Sputnik France
S'abonner
Des militantes kurdes ont organisé un sit-in de cinq jours à Strasbourg pour attirer l'attention de la justice européenne envers le massacre des Kurdes qui se poursuit dans le sud-est de la Turquie.

Les manifestants dénoncent le silence des institutions européennes face à l'opération menée par Ankara contre les membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans la ville de Cizre, ainsi que leur "complicité" avec le gouvernement turc dans le "génocide" de l'ethnie kurde.

Militants du Parti des travailleurs du Kurdistan - Sputnik France
La Turquie accusée d’avoir brûlé vifs 150 Kurdes
Les protestataires se sont rassemblés devant le siège de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) qui doit, selon eux déployer plus d'efforts pour demander des comptes au gouvernement turc pour avoir provoqué la mort de civils kurdes à Cizre.

​Outre la CEDH, des militants venus de la France, des Pays-Bas, de la Suisse et de l'Allemagne mènent des actions devant le Conseil de l'Europe et le Comité européen pour la prévention de la torture.

Des avocats de la province turque de Diyarbakır ont auparavant porté plainte auprès de la CEDH appelant à la levée du couvre-feu décrété à Cizre. Cependant, la Cour a refusé d'examiner la plainte pour des raisons formelles.

explosion dans à Istanbul, en Turquie - Sputnik France
Attentat d'Ankara: la Turquie accuse les Kurdes
La manifestation est organisée par le Congrès des Kurdes européens pour une société démocratique et le Mouvement européen des femmes Kurdes, qui ont précédemment mené des protestations à Strasbourg, notamment pour dénoncer l'emprisonnement du leader des Kurdes turcs Abdullah Öcalan.

L'Union européenne, tout comme Ankara, considère le PKK en tant qu'organisation terroriste. En 2013, trois militantes du PKK ont été assassinées à Paris.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала