National Interest: le fiasco de la politique US au Proche-Orient

© © Photo : Flickr.com/The U.S. Army/cc-byDes militaires US
Des militaires US - Sputnik France
La mauvaise définition des objectifs de la politique extérieure des Etats-Unis au Proche-Orient s'est soldée par l'échec des campagnes militaires américaines en Irak et le renforcement du groupe terroriste Etat islamique en Syrie, constate une édition américaine.

Les campagnes des Etats-Unis au Proche-Orient ont sans doute constitué la plus grave erreur géopolitique de Washington depuis la guerre du Vietnam, estime Perry Cammack dans son article pour National Interest

Selon l'auteur, les campagnes militaires américaines en Irak ont abouti à des conséquences catastrophiques sous forme de terrorisme international, dont différents groupes opérant en Syrie sont la source. Tout cela permet de qualifier la politique des Etats-Unis au Proche-Orient de fiasco. 

Le 9e débat pour l'investiture présidentielle républicaine en Caroline du Sud - Sputnik France
Trump: la guerre d'Irak, une "grosse erreur" des USA

"Il y a 25 ans, soit le 24 février 1991, les Etats-Unis ont lancé leur première invasion terrestre en Irak. L'administration de George Bush-père avait à l'époque les mandats formels des Nations unies et du Congrès US pour la libération du Koweït", rappelle M.Cammack, ajoutant toutefois que les militaires américains n'étaient pas prêts à la résistance opposée par la population locale. 

Washington enverra une division d’élite en Irak pour lutter contre Daech - Sputnik France
Washington enverra une division d'élite en Irak pour lutter contre Daech

L'auteur estime que "laisser Saddam Hussein au pouvoir était alors la bonne décision". 

"La situation s'est toutefois dégradée de manière significative suite aux attentats du 11 septembre 2001, suivis d'une nouvelle campagne militaire en Irak", a indiqué l'auteur. 

Et de rappeler que les organisations terroristes opéraient depuis longtemps au Proche-Orient, mais que c'est seulement après la deuxième invasion de l'Irak qu'elles avaient pu recruter des milliers de mercenaires dans la région, y contrôler de vastes territoires et se livrer à des destructions à grande échelle. 

"Cette campagne militaire d'Irak constitue la plus grave erreur politique des Etats-Unis depuis la guerre du Vietnam. Vers 2009, environ 4.000 soldats américains ont été tués et près de trois milliards de dollars ont été dépensés, rien que selon les informations officielles", lit-on dans l'article. 

Avec comme résultat l'éclatement partiel de l'Irak et la croissance de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI, Daech), dont les activistes ont profité en Syrie à l’occasion du conflit armé. 

Pentagone - Sputnik France
Le Pentagone pourrait renforcer sa présence militaire en Irak

M.Cammack est persuadé que Washington doit tirer trois enseignements essentiels de ses campagnes militaires au Proche-Orient depuis les 25 dernières années. 

"Tout d'abord, les Etats-Unis doivent renoncer aux approches idéologiques. Ensuite, le succès politique est difficilement réalisable en l'absence d'objectifs politiques clairement définis. Et enfin, ce qui est sans doute le plus important, (…) c'est que 25 ans après, Washington n'est toujours pas compétent pour pouvoir résoudre les problèmes du Proche-Orient", a résumé l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала