Des chercheurs expliquent le vivre-ensemble des arbres tropicaux

Des chercheurs canadiens ont trouvé une explication au phénomène de la timidité botanique.

Les scientifiques sont parvenus à résoudre une partie de l'énigme de la timidité botanique des arbres des forêts tropicales humides. Ce phénomène se rencontre notamment dans les forêts malaisiennes lorsque les arbres maintiennent entre leurs branches maîtresses respectives une certaine distance appelée " fente de timidité". Cette distance, de 10 à 50 centimètres, est observée par le camphrier, le sal, l'avicennia, l'eucalyptus et d'autres arbres tropicaux.

Les scientifiques se sont intéressés à cela au début du siècle dernier. Ils ont également remarqué que ce phénomène avait lieu entre des arbres appartenant à des espèces différentes.

En 1977, le chercheur malaisien Francic Ng a démontré que les arbres ne se touchaient pas car leurs branches cessaient de pousser quand leurs chevelures étaient trop proches les unes des autres. De plus, des scientifiques ont remarqué que ce phénomène avait lieu non seulement dans des forêts ombrophiles mais aussi en Amérique du Nord, au Canada, et en Europe, en particulier sur la Côte d'Azur.

Des chercheurs canadiens de l'Université de Colombie-Britannique estiment que les arbres maintiennent une certaine distance entre eux dans le but de régulariser le taux d'éclairage. Selon les chercheurs, les arbres cherchent à réguler la quantité de lumière entre leurs branches hautes et leurs branches basses. D'après les scientifiques, les arbres font même en sorte que les branches basses ne soient pas trop exposées à la lumière, ceci, afin qu'elles ne soient pas trop grandes.

Mais comment les arbres "comprennent-ils" que les branches d'un autre arbre sont proches et qu'il faut respecter la distance? Selon des chercheurs malaisiens, cela s'effectue grâce au gaz éthanol diffusé par les arbres, qui "informe" les branches d'un arbre de la proximité des branches d'un arbre voisin.

Mais le phénomène de la timidité botanique n'a pas encore livré tous ces secrets, car le mécanisme grâce auquel les arbres sont capables de "comprendre" l'information diffusée par leurs voisins demeure inexpliqué.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала