L’UE laisse l’Allemagne gérer seule ses demandeurs d’asile

L'Union européenne ne peut pas se permettre d'accorder un soutien financier supplémentaire à Berlin au détriment des pays qui souffrent moins de la crise migratoire, a indiqué la commissaire européenne à l'Emploi et aux Affaires sociales.

Le Fonds social européen n'entend pas, dans un proche avenir, apporter un soutien financier supplémentaire à l'Allemagne dans le cadre de la crise des migrants, a annoncé la commissaire européenne à l'Emploi et aux Affaires sociales, Marianne Thyssen, rapporte la presse allemande. 

"Nous ne pouvons tout simplement pas donner de l'argent en plus à l'Allemagne au détriment des pays qui souffrent moins de la situation des demandeurs d'asile", a déclaré Mme Thyssen, citée par Deutsche Welle. 

Angela Merkel - Sputnik France
L’Allemagne se méfie des réfugiés venus des régions contrôlées par Daech

Et de rappeler que l'Allemagne avait déjà reçu 7,5 milliards d'euros de ce fonds pour la période 2014-2021 et devait s'en tenir strictement aux règles. 

"C'est le devoir de l'Allemagne de trouver des fonds", a souligné la commissaire, expliquant que ce pays avait un taux de chômage faible et une économie de marché sociale en bonne santé qui lui permettait de faire face à la situation des demandeurs d'asile. 

Des migrants en Allemagne - Sputnik France
Allemagne: l’angoisse des réfugiés de plus en plus oppressante

Mme Thyssen a souligné par ailleurs que l'octroi de moyens supplémentaires pour faciliter l'intégration des migrants n'était pas pour le moment à l'ordre du jour. 

"La répartition des moyen du fonds sera réévaluée en 2017, et Berlin aura alors la possibilité de formuler ses demandes", a-t-elle dit. 

En 2015, un nombre record de migrants est arrivé en Allemagne, où 1,2 million de demandeurs d'asiles ont été officiellement enregistrés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала