Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Au tribunal pour maltraitance envers… 113 chats

Un chat
Un chat - Sputnik France
S'abonner
Suite à une investigation menée par la Société vosgienne de protection des animaux (SVPA), une jeune habitante de la ville de Remiremont (Vosges) a été accusée de maltraitance envers ses 113 chats. Le tribunal de police d’Epinal se prononcera sur son cas le 17 mars, rapporte l’Est Républicain.

Tous les félins découverts dans son ancien logement, d'où la femme avait été expulsée huit mois plus tôt pour ne pas avoir payé le loyer, n'étaient ni vaccinés, ni tatoués, ni poucés et vivaient dans un environnement à l'hygiène déplorable. Les membres de la Société vosgienne de protection des animaux (SVPA), poursuit l'Est Républicain, ont même retrouvé plusieurs chats morts, écrasés par une pile de livres.

Toujours est-il que la propriétaire des félins s'est défendue en arguant que tout allait bien avant qu'elle ne soit expulsée, et qu'elle consacrait "750 euros par mois" à l'entretien des animaux. Elle s'occupait aussi de la vingtaine de litières de son domicile en les changeant trois fois par jour, s'est empressé d'ajouter son avocat Sébastien Bonnet.

Kimono kitty - Sputnik France
Le Japon fête la Journée du chat
"Si vous ne vous occupez pas tous les jours de ces litières, c'est très vite la catastrophe", a-t-elle fait remarquer.

Quant à savoir pourquoi elle possédait autant de chats, la jeune femme est incapable d'apporter une réponse logique.

Le procureur, pour qui les mauvais traitements sont évidents, a requis 3 270 euros d'amende. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 17 mars.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала