Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Et si un avion entrait en collision avec un drone?

© Flickr / Defence ImagesUn avion à passagers de la Royal Air Force
Un avion à passagers de la Royal Air Force - Sputnik France
S'abonner
Des pilotes britanniques exhortent à évaluer les risques liés à une collision potentielle d'un avion commercial avec un drone, vu que 23 cas de rapprochement dangereux ont été enregistrés ces six derniers mois.

L'association des pilotes d'aviation civile au Royaume-Uni réclame concrètement de tenir des essais pour examiner tout risque potentiel émanant d'une telle collision. Il importe d'évaluer les scénarios éventuels, dont devraient s'occuper le ministère des Transports et la direction de l'aviation civile, lit-on dans le Guardian.

souris - Sputnik France
Un avion atterrit d’urgence à cause d’un rat

Selon l'ancien pilote de la Royal Air Force (Force aérienne royale, ou RAF) Steve Landells, une collision d'un drone avec un avion commercial pourrait entraîner la panne d'un moteur de ce dernier ou bien une destruction du pare-brise dans la cabine de pilotage.

M. Landells est d'ailleurs persuadé que la banque de données déjà obtenues sur les collisions d'avions avec des oiseaux, n'est pas suffisante et que des essais spécifiques sont toujours nécessaires.

"Les oiseaux n'ont pas d'énorme batterie au lithium", explique-t-il.

Une fois qu'un drone standard se retrouve dans un moteur à réaction, le risque d'une panne du moteur non localisée est très élevé.

"Par conséquent, des fragments métalliques seront propulsés à haute vitesse dans toutes les directions et pourront se retrouver dans le réservoir de carburant, les conduites hydrauliques de l'avion et même dans la cabine", précisé le pilote.

M. Landells a pourtant fait remarquer que la perte d'un moteur ne débouchera pas nécessairement sur un crash d'avion car l'appareil est conçu de façon à pouvoir continuer son vol si un des moteurs est en panne, mais une panne non localisée peut entrainer divers scénarios, ce qui est plus sérieux.

D'après ses estimations, les premiers essais coûteront environ 350.000 dollars.

USS Harry S. Truman - Sputnik France
Un drone iranien survole un porte-avions américain

Précédemment, la direction britannique de l'aviation civile avait déclaré que ceux qui opèrent des drones à proximité des avions à passagers peuvent faire l'objet d'une peine allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement, accusés d'avoir provoqué une situation dangereuse.

Depuis ces six derniers mois, les forces aériennes britanniques ont enquêté sur 23 cas de rapprochement dangereux de drones avec des avions, dont 12 ont été classés dans la catégorie A (risque élevé de collision).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала