Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le sexe du cerveau: question de grosseur? Pas si simple…

S'abonner
Une récente étude conclut que les femmes exploitent de manière plus efficace que les hommes les capacités de leur cerveau.

C'est le sempiternel débat des différences entre le cerveau de l'homme et celui de la femme. Et même si les scientifiques ont accordé aux hommes un cerveau plus gros, la bataille n'est pas pour autant terminée.

Il serait totalement erroné de penser que la taille du cerveau est proportionnelle aux capacités intellectuelles, rappellent les scientifiques, qui avancent à présent un nouvel argument. Les femmes, affirment-ils, exploitent plus efficacement la capacité de leur matière grise que les représentants du sexe opposé: elles dépensent moins d'énergie et mobilisent moins de cellules pour obtenir un résultat comparable ou même meilleur que celui des hommes.

Shopping - Sputnik France
Ce que les hommes craignent le plus
Le quotidien britannique The Daily Mail annonce que pour en arriver à une telle conclusion, les neurologues de l'université de la Californie, en collaboration avec leurs collègues de Madrid, ont étudié en profondeur la structure cérébrale appelée "hippocampe", responsable de la mémoire à court terme et spatiale. Stockant de façon temporaire les souvenirs, qui sont ensuite transmis à d'autres régions du cerveau, l'hippocampe constitue une sorte d'intermédiaire entre les données de la mémoire à court terme et celles de la mémoire à long terme.

Dans leur étude, les scientifiques ont établi un lien entre le volume de l'hippocampe et les capacités intellectuelles d'une personne. Cependant, il semble que cette relation prenne une forme différente selon que l'on soit un homme ou une femme.

L'équation "plus grand est l'hippocampe, plus haut est le niveau intellectuel" s'est avérée valable uniquement pour les hommes, tandis que dans le cas des femmes, le lien est plutôt inverse: un hippocampe plus petit donne des avantages intellectuels.

Des scientifiques britanniques ont déterminé l'âge idéal pour le travail et pour l'amour. - Sputnik France
De 30 à 42 ans, la meilleure période de la vie?
Pour vérifier cette hypothèse, les chercheurs ont effectué des tests psychologiques auprès de 59 femmes et 45 hommes âgés de 18 à 27 ans. Les résultats n'ont fait que confirmer la supposition initiale: les femmes sont plus fortes en raisonnement inductif et surveillent mieux l'évolution de la situation, alors que l'intelligence spatiale domine chez les hommes. En même temps, le cerveau des femmes s'est montré plus efficace, car pour arriver au même résultat, il a mobilisé un plus petit volume du réseau neuronique.

"Les tests ont confirmé que chez les femmes, un plus petit hippocampe donne des avantages, il fonctionne mieux, explique Trevor Robbins, professeur de l'université de Tel-Aviv. Dans un relativement petit hippocampe, les cellules sont arrangées de manière plus dense, ce qui fait que les signaux entre elles se transmettent plus rapidement".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала