Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Armée de l'air française déclare avoir escorté deux Tu-160 russes

S'abonner
Les deux bombardiers lourds russes TU-160 sont restés au-dessus des eaux internationales sans provoquer d'incident, a reconnu le chef d'état-major de l'Armée de l'air française.

Le 17 février, deux bombardiers lourds russes Tu-160, chacun capable de transporter 12 à 25 missiles à charges nucléaires, ont été escortés de près par des chasseurs français au-dessus de la Manche près des côtes françaises, information qui n’a été dévoilée que le lundi 7 mars par l’Armée de l’air française. 

Tu-160 - Sputnik France
Bombardier stratégique lance-missiles russe Tu-160

"Les bombardiers ont décollé de Russie, ont contourné la Norvège, les îles anglaises et ont été +pris en compte+ par la chasse anglaise. Nous les avons pris en compte en Manche", a déclaré mardi le chef d'état-major de l'Armée de l'air française André Lanata, ajoutant que les Tu-160 russes étaient restés au-dessus des eaux internationales. 

Бомбардировщик Ту-160 - Sputnik France
La Russie reprend la construction du bombardier stratégique Tu-160

Et de préciser que les deux bombardiers russes avaient d’abord été repérés dans la matinée du 17 février au large de la Norvège, avant qu’ils ne s’engagent dans la Manche à proximité des côtes britanniques. 

Alertés par ses radars, la Royal Air Force a alors décidé de faire décoller deux de ses avions de chasse, des Eurofighter Typhoon, afin de les intercepter. Avertie à son tour de l’approche des deux intrus russes à proximité de ses côtes, la France a envoyé dans la foulée deux de ses avions de chasse, un Rafale et un Mirage 2000. 

Selon le général Lanata cité par la presse française, les deux colosses des airs russes, escortés de très près par les quatre chasseurs européens, ont fini par rebrousser chemin sans incident. 

Le ministère russe de la Défense a déclaré en amont que les vols des bombardiers stratégiques russes s’effectuaient en haute mer, dans le respect du droit international et sans violer les frontières d'autres Etats.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала