Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Faut-il interdire les billets de 500 euros?

© Sputnik . Michail Kutuzov / Aller dans la banque de photos500 euros
500 euros - Sputnik France
S'abonner
Depuis les attentats de Paris, la Banque centrale européenne (BCE) se questionne sur l'avenir des billets de banque de 500 euros: les grosses coupures, associées depuis longtemps aux activités criminelles, servent à verser des pots-de-vin, sont transportées dans des valises et sont reçues avec réticence dans les magasins.

Le billet de 100 dollars pourrait connaître le même sort.

Il y a deux ans, les douaniers de l'aéroport de Heathrow (Londres) ont arrêté un contrebandier transportant 20 000 euros dans ses sous-vêtements — soit seulement 40 billets de 500 euros. Il se rendait en Turquie pour rencontrer un membre de Daech. En 2015, une femme est arrivée en Colombie avec 64 capsules de latex dans l'estomac, contenant chacune cinq billets de 100 dollars.

Il est en effet très pratique de transporter des grosses coupures: 1 million d'euros ne pèse que 2 kg en billets de 500 euros et entre facilement dans un sac à main. 1 million de dollars en billets de 100 dollars pèse 10 kg et nécessite seulement une petite valise.

Detail of a European map, including Great Britain, is seen on the face of a Euro coin in London, Britain - Sputnik France
L’Europe et la tragédie de l’Euro
Selon Europol, le tiers des liquidités en UE (307 milliards d'euros) est constitué de billets de 500 euros, alors même que la population ne les utilise pratiquement pas. Selon la police, la source de ce cash illégal se trouve au Luxembourg: en 2013 ce pays a émis 87,5 milliards d'euros, soit le double de son PIB. A titre de comparaison, cet indice en Allemagne est de 16%, en Italie de 9% et en France de 4%. En effet, le Luxembourg est un paradis fiscal avec un secteur bancaire gigantesque, mais on ignore pourquoi il a besoin d'autant de liquidités, souligne Europol. Sachant que les Luxembourgeois paient essentiellement par carte, on peut en déduire que cet argent est ensuite exporté.

Le financement du terrorisme n'est pas le principal secteur où les plus grosses coupures sont écoulées. Selon le Groupe d'action financière (GAFI), le transport illégal de liquidités est associé à 30% au trafic de drogue, à 25% à la fraude fiscale et 10% à la corruption. La préparation des attentats représente, en proportion, moins de 10%.

Les terroristes et les trafiquants ne seraient pas les seuls à pleurer le billet de 500 euros s'il était retiré de la circulation: dans un contexte général d'instabilité des devises, la plupart des pays émergents l'utilisent avec le billet de 100 dollars pour épargner. Cela explique pourquoi les coupures de 100 dollars représentent 78% de toutes les émissions monétaires aux USA (plus de 1 000 milliards), alors que les Américains paient en général par carte bancaire. Selon les sondages de Harvard, seulement 5,2% des Américains ont des billets de 100 dollars dans leur portefeuille, et 56% des habitants de la zone euro n'ont jamais tenu un billet de 500 dans leurs mains. Les statistiques de la Bundesbank sont encore plus révélatrices: 70% des billets de 500 euros émis entre 2002 et 2009 en Allemagne ont quitté le pays — dont la moitié a fini en Russie. L'Autriche, elle, approvisionne les Balkans.

Yuan chinois - Sputnik France
Le yuan chinois reconnu monnaie de réserve par le FMI
Pas étonnant, donc, que les Allemands et les Autrichiens soient les principaux opposants à l'abandon du billet de 500 euros. Pour eux, l'argent liquide détenu par les habitants de pays traversant une situation économique et politique imprévisible est une source de crédits gratuits. Et il est question de sommes d'argent conséquentes: en 2014 les billets de 100 dollars ont assuré aux USA 23,6 milliards de dollars, et les billets de 500 euros 2 milliards d'euros aux pays de la zone euro. En comparaison, les billets de 50 livres n'ont apporté au Royaume-Uni que 100 millions de livres. La livre n'est pas très populaire dans les pays pauvres et le billet de 50 livres ne représente que 17% des liquidités émises dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала