Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Vers une nouvelle crise économique mondiale ?

© AFP 2021 MANDEL NGAN FMI
FMI - Sputnik France
S'abonner
Le temps est venu de soutenir l'activité économique et de restaurer la stabilité de l'économie mondiale, estime un des responsables du FMI, David Lipton.

Le monde est confronté à des risques croissants de crise économique. Les dirigeants mondiaux doivent prendre des mesures stimulant la demande afin d'éviter une catastrophe, selon le premier adjoint du directeur administratif du Fond monétaire international, David Lipton.

L'économie globale se trouve dans une "situation vraiment difficile", cite le quotidien britannique Financial Times, reprenant les propos de M. Lipton.

Le dirigeant du FMI appelle les hommes politiques à prendre immédiatement des mesures afin de doper la croissance économique et la demande, et ainsi se préparer à faire face aux nouvelles menaces apparues du fait de la volatilité des marchés financiers et de ceux des matières premières. 

"Le temps est venu de soutenir l'activité économique et de restaurer la stabilité de l'économie mondiale", souligne David Lipton.

Selon le Financial Times, cette intervention de M. Lipton a lieu sur fond de publication de statistiques négatives sur l'économie chinoise. Selon ces données statistiques, en février, les exportations chinoises ont baissé de 25,4% par rapport au février 2015. C'est le pire indice depuis 2009. Les importations ont pour leur part baissé de 13,8%.

De plus, en 2015, le PIB chinois a augmenté de 6,9%, le pire indice de ces 25 dernières années. En 2016, la croissance de l'économie chinoise devrait atteindre 6,5 à 7%.

Selon les derniers pronostics du FMI, en 2016, l'économie mondiale verra sa croissance s'établir à 3,4%.

Yuan chinois - Sputnik France
Le yuan chinois reconnu monnaie de réserve par le FMI
Fin février, le ministre français des Finances, Michel Sapin, a pour sa part jugé que l'économie mondiale connaissait des "difficultés réelles" mais qu'elle n'était pas en crise. "Nous n'avons pas à mettre en œuvre des politiques nouvelles, nous n'avons pas à faire face à une crise comme celles qu'on a pu connaître à d'autres moments", a-t-il dit à quelques heures de la réunion des grands argentiers du G20 en Chine.

M. Sapin s'est également dit "persuadé" que le monde avait "les capacités de réagir et de maîtriser la volatilité" des marchés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала