Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Meldonium: Lavrov exige des explications de l'AMA

S'abonner
Ces derniers jours, sept sportifs russes ont été contrôlés positifs au meldonium, substance inscrite sur la liste des produits interdits depuis le 1er janvier 2016. Le chef de la diplomatie russe a décidé de demander des explications à l'Agence mondiale antidopage.

La partie russe attend des explications de l'Agence mondiale antidopage (AMA), au sujet de la situation créée autour du meldonium, dont la présence a été détectée dans le sang de plusieurs sportifs russes au cours de ces derniers jours, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dans un entretien à la chaîne REN TV.

"Lorsqu'une vague d'interdictions et d'accusations s'abat sur les grands sportifs russes, cela soulève beaucoup de questions. Qui plus est, tout de suite après que le meldonium, substance ordinaire dont se servent des athlètes et des personnes souffrant d'insuffisance cardio-vasculaire, soit reconnue comme produit dopant", note M.Lavrov.

D'après le chef de la diplomatie russe, ces questions professionnelles impliquent des réponses appropriées. M.Lavrov suggère que l'AMA a des raisons convaincantes que la Russie et la communauté scientifique ignorent.

Maria Sharapova - Sputnik France
Sharapova contrôlée positive: la polémique enfle
Le scandale du meldonium a éclaté le 7 mars. Lors d'une conférence de presse à Los Angeles, la championne aux cinq titres du Grand Chelem, Maria Sharapova, a révélé se trouver plongée dans une affaire de dopage après un contrôle positif à cette substance. Au cours des jours qui ont suivi, plusieurs autres athlètes russes, dont Pavel Kulizhnikov, cinq fois champion du monde en patinage de vitesse sur longue piste, et Ekaterina Bobrova, championne olympique de patinage artistique en 2014, ont été contrôlés positifs.

Principalement utilisé dans la prévention des infarctus, le meldonium n'est classé parmi les hormones et modulateurs métaboliques (groupe S4) que depuis le 1er janvier 2016.

Ivars Kalvins, l'inventeur du médicament, a déclaré que son produit n'était pas dopant et a même qualifié son interdiction de violation des droits de l'homme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала