Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Autriche envisage de construire de nouvelles clôtures à ses frontières

© AP Photo / Ronald ZakL’Autriche envisage de construire de nouvelles clôtures à ses frontières
L’Autriche envisage de construire de nouvelles clôtures à ses frontières - Sputnik France
S'abonner
Après la fermeture de la route des Balkans, les réfugiés utiliseront d'autres voies, ainsi les autorités autrichiennes comptent construire des clôtures et des rampes ainsi que renforcer le contrôle sur 12 points de passage supplémentaires, a déclaré la ministre autrichienne de l'Intérieur.

Les autorités autrichiennes ont décidé de construire de nouvelles clôtures à leurs frontières sur fond de crise migratoire en Europe, rapporte samedi la chaîne allemande Deutsche Welle.

"Après la fermeture de la route des Balkans, les réfugiés vont utiliser d'autres voies. Par conséquent, nous nous préparons à défendre la frontière autrichienne et d'autres points de passage", a affirmé la ministre autrichienne de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner.

L’Autriche lancera une campagne pour effrayer les migrants potentiels - Sputnik France
L'Autriche lancera une campagne pour effrayer les migrants potentiels
Selon la ministre, outre la police, le renforcement du contrôle sera également attribué à l'armée.

Mme Mikl-Leitner a souligné que l'Autriche n'acceptera pas les réfugiés syriens venus depuis la Grèce et la Turquie, avant que l'UE ne restaure le contrôle à ses frontières extérieures.

Elle a également exprimé de sérieux doutes sur l'accord prévu avec la Turquie dans le cadre du règlement de la crise migratoire.

L'Autriche a mis en place le 19 février des quotas limitant l'accès à son territoire à 80 demandeurs d'asile par jour, et à 3.200 migrants en transit, soit potentiellement 1,2 million de personnes par an. Ce quota n'a cependant jamais été atteint depuis.

Des réfugiés près des côtes de Canakkale, Turquie, après une tentative échouée d'atterir sur l'île grecque de Lesbos, 9 novembre 2015 - Sputnik France
L'UE ne devait pas faire confiance à Erdogan
Un accord entre l'UE et la Turquie peut être approuvé lors du sommet, qui aura lieu les 13 et 14 mars. Selon ce plan, Ankara reprendra tous les réfugiés, sans exception, qui débarqueront en Grèce en transit par le territoire turc.

En échange de cet accord Ankara a présenté des revendications non-négligeables à Bruxelles: outre une compensation financière (3 milliards d'euros), il attend la levée du régime de visas et, en perspective, une adhésion de la Turquie à l'UE.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала