Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

A320: le jour du crash suicide, le copilote devait être en arrêt maladie

S'abonner
Deux semaines avant le crash de l'A320 de la Germanwings, le médecin traitant a recommandé une hospitalisation au copilote suicidaire Andreas Lubitz, rapporte le Wall Street Journal. Récemment, les médias ont publié le dernier courriel du copilote à son médecin dans lequel il évoquait des troubles du sommeil.

Deux semaines avant le crash de l'Airbus A320 de la compagnie aérienne low cost  Germanwings, le médecin traitant avait recommandé au copilote Andreas Lubitz une hospitalisation psychiatrique, communique le Wall Street Journal se référant au projet du rapport final sur les circonstances du crash.

Selon le document, le 10 mars 2015, le médecin traitant a recommandé une hospitalisation psychiatrique en raison d'une psychose possible. Deux semaine plus tard, le 24 mars, Andreas Lubitz crashait délibérément l'A320.

Andreas Lubitz - Sputnik France
Crash de l'avion de Germanwings: le dernier mail du copilote publié
En outre, huit jours avant la catastrophe, un psychiatre avait prescrit à Lubitz des antidépresseurs. Les enquêteurs ont conclu que le psychiatre et le médecin traitant étaient au courant de son métier de pilote, mais n'avaient pas alerté son employeur pour ne pas violer les lois de confidentialité.

Au début de mars, des médias ont publié le dernier courriel qu'Andreas Lubitz avait envoyé avant sa mort à son médecin-psychiatre, dans lequel le jeune homme confiait son insomnie et sa peur panique de devenir aveugle.

"Le maximum de sommeil auquel je parviens tourne autour de deux heures, mais j'y arrive rarement. Dans la mesure où j'ai peur de devenir aveugle et que ça devient une fixation, toutes mes pensées tournent autour de cela", a-t-il écrit le 13 mars 2015. 

Andreas Lubitz - Sputnik France
Crash de l'A320: que sait-on du copilote Andreas Lubitz?
L'Airbus A320 de la compagnie low cost allemande Germanwings qui reliait Barcelone à Düsseldorf transportait à son bord 150 personnes, incluant les hommes d'équipage. Pendant ce vol fatal, le copilote Andreas Lubitz, 27 ans, s'est enfermé dans le cockpit et, selon les enquêteurs, aurait manœuvré l'Airbus vers le sol.

Au cours de l'enquête, il s'est avéré que M.Lubitz souffrait d'une grave dépression et suivait un traitement psychothérapeutique pour des tendances suicidaires. Qui plus est, en perquisitionnant son domicile, les forces de l'ordre ont retrouvé un arrêt de travail déchiré valant pour le jour du crash.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала