Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des archéologues découvrent un bateau perdu de Vasco de Gama

S'abonner
Des archéologues sous-marins ont découvert au large des côtes d'Oman les traces du premier bateau de l'époque des grandes découvertes. Selon les scientifiques, ce sont des fragments du navire "Esméralda", qui faisait partie de l'armada indienne de Vasco de Gama, entre 1502 et 1503.

Le site de naufrage a été initialement découvert en 1998. Les fouilles ont été effectuées par la société Bluewater Recoveries Ltd. sous l'égide du ministère de la Culture du sultanat d'Oman, de 2013 à 2015.

L'analyse de milliers d'objets, découverts sur le site, n'est pas encore terminée, mais dans un rapport intermédiaire, les scientifiques ont conclu que le bateau faisait partie de la flotte de Vasco de Gama, et il s'agit bien d'"Esméralda". Cette conclusion est étayée par la présence d'une pièce rare, l'indio, frappée en 1499 sur ordre du roi Manuel I pour faire du commerce avec l'Inde.

Espace - Sputnik France
Des scientifiques ont découvert un berceau d'étoiles autour d'une supergéante

De plus, 12 cruzeiros en or, frappés sous les règnes de Juan II et Manuel I, ont été découverts parmi les fragments du bateau. Ils ne sont pas abîmés. 

Les scientifiques ont également découvert un disque en cuivre avec l'emblème de Manuel I. Selon les archéologues, ce disque faisait partie de l'astrolabe. 

Le trou noir - Sputnik France
Les scientifiques ont réussi à mesurer la vitesse exacte d’un trou noir

A bord du bateau, il y avait des boulets avec les lettres "V.S.", ce qui correspond aux initiales du nom de l'oncle de Vasco de Gama, Vicente Sodré, le capitaine d'"Esméralda".

On ignore toujours le sort de l'équipage d'"Esméralda". D'après plusieurs sources du XVIe siècle, ses membres sont morts sur l'île Al-Hallaniyah, dans la région de Dhofar (Oman), suite au naufrage. Néanmoins, les scientifiques n'ont découvert aucun reste humain lors de l'analyse des tombeaux non-musulmans. Les corps des marins, exposés aux éléments, auraient disparu sans laisser de trace… 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала