Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Manifestation à Kiev: "La bande de lapins en prison!"

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosManifestation à Kiev: "La bande de lapins en prison!"
Manifestation à Kiev: La bande de lapins en prison! - Sputnik France
S'abonner
Près de 3.000 agriculteurs ukrainiens demandent la démission du premier ministre Arseni Iatseniouk et un régime spécial de TVA pour le secteur agricole.

Environ 3.000 agriculteurs se sont rassemblés près de la Rada Suprême (parlement ukrainien) afin de demander la démission du premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, et la suspension de la fiscalité dans le secteur agricole.

Les agriculteurs se sont prononcés pour un régime de TVA spéciale dans le secteur agricole et pour une fiscalité simplifiée.

Les manifestants ont également demandé la suspension du cabinet des ministres dirigé par Arseni Iatseniouk. Ils ont qualifié ce dernier de "pourri".

Plus tôt ce mardi, M. Iatseniouk a énoncé trois conditions pour son éventuelle démission anticipée: lui trouver un successeur, mettre au point un programme d'action gouvernemental et composer un nouveau gouvernement, selon le porte-parole du président ukrainien, Stepan Koubiv.

La semaine dernière, les médias ukrainiens ont annoncé que la ministre des Finances, Natalia Jaresko, avait accepté de prendre la tête du gouvernement. Mme Jaresko a proposé une liste de candidats potentiels pour ce nouveau gouvernement.

Arseni Iatseniouk - Sputnik France
Les USA connaissent déjà le successeur d'Arseni Iatseniouk
La crise politique en Ukraine a débuté quand la Rada Suprême n'a pas pu voter la démission du gouvernement d'Arseni Iatseniouk, bien qu'elle ait auparavant qualifié son travail d'insatisfaisant. Le vote organisé dans le but de destituer le cabinet des ministres ukrainien a par la suite échoué, ce qui a provoqué une dissolution de la coalition parlementaire. Les députés du parti Batkivchtchyna et ceux du parti Samopomitch ont quitté la coalition "Ukraine européenne" formée en novembre 2014, laquelle a alors perdu sa majorité au parlement ukrainien.

Un autre examen de la démission de M. Iatseniouk n'est pas possible lors de la session parlementaire actuelle.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала