Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les USA refusent de développer l'extraction du pétrole dans l'Atlantique

S'abonner
Les nouvelles plates-formes empêcheraient les exercices militaires et aggraveraient la situation écologique dans la région.

Les États-Unis refusent d'augmenter l'exploitation du pétrole et du gaz dans l'Atlantique à cause des protestations des écologistes et des militaires, malgré les pertes que subiront les compagnies énergétiques et plusieurs États. 

L'administration Obama a déclaré qu'elle retirerait les permis de construction des plates-formes d'extraction du pétrole et du gaz de nouvelle génération dans l'océan Atlantique. Cette décision est liée aux protestations des écologistes et des habitants locaux, qui affirment que ces plates-formes menacent la faune, la pêche et le tourisme sur la côte Est des États-Unis.

In this Tuesday, July 26, 2011 file photo, Austin Mitchell, left, and Ryan Lehto, work on an oil derrick outside of Williston, N.D. With what many are calling the largest oil boom in recent North American history, temporary housing for the huge influx of workers, known as man camps, now dot the sparse North Dakota landscape. - Sputnik France
Pétrole: production enfin en baisse pour l'Opep

Le Pentagone se prononce également contre le développement de l'extraction des hydrocarbures dans cette région. Selon les militaires, ces plates-formes aggraveront la situation d'un point de vue stratégique et empêcheront les manœuvres. D'autre part, cette décision nuira aux intérêts de certaines compagnies, qui subiront des pertes, et plusieurs États américains seront privés de bénéfices et d'emplois supplémentaires, rapporte l'agence Bloomberg.

Le cabinet de conseil Gavin/Solmonese a récemment annoncé qu'au moins 67 compagnies pétrolières et gazières américaines ont fait faillite au cours de l'année 2015. Ainsi, le nombre de compagnies ayant fait faillite a augmenté de 379% par rapport à l'année précédente, lorsque les prix du pétrole étaient nettement plus élevés.

Les pompes à essence - Sputnik France
Chute du pétrole, les investisseurs risquent de perdre gros

En ce qui concerne la production américaine de pétrole de schiste, qui avait progressé ces dernières années, elle devrait reculer en 2016.

Depuis le milieu de l'année 2014, le cours du baril de pétrole est en chute libre (environ —75%), frappé par une conjoncture défavorable: surabondance de l'offre, demande en baisse et ralentissement de l'économie mondiale, en particulier de l'économie chinoise, première consommatrice d'énergie au monde.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала