Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine annonce le montant de l'opération russe en Syrie

© Sputnik . Ramil SitdikovUn chasseur russe Sukhoi Su-30 SM s'apprête à décoller de la base aérienne de Hmeimim, en Syrie
Un chasseur russe Sukhoi Su-30 SM s'apprête à décoller de la base aérienne de Hmeimim, en Syrie - Sputnik France
S'abonner
Le président Vladimir Poutine a évalué le gros des dépenses assumées pour l'opération russe en Syrie à 33 milliards de roubles (environ 420 millions d'euros).

Selon lui, cette somme était prévue dans le budget du ministère de la Défense pour les exercices militaires et l'entraînement des troupes en 2015.

"Nous avons tout simplement réorienté ces ressources afin d'assurer la présence de notre groupe aérospatial en Syrie", a expliqué le président.

M. Poutine a fait savoir qu'une fois l'opération achevée, il faudra engager des dépenses supplémentaires pour renforcer les mesures sécuritaires.

"Ces dépenses sont pourtant justifiées, car elles nous permettent d'éviter de payer un prix beaucoup plus élevé", a indiqué le chef de l’État russe.

Vladimir Poutine - Sputnik France
Poutine ordonne de commencer le retrait des forces russes de Syrie
Vladimir Poutine a rappelé que la mission principale de Moscou en Syrie consistait à combattre le terrorisme afin de l'empêcher de gagner la Russie.

"La lutte contre le terrorisme international est une lutte juste et légitime. C'est une lutte contre les ennemis de la civilisation, contre ceux qui sèment la violence et la barbarie, qui cherchent à supprimer le sens et l'importance des grandes valeurs humanistes sur lesquelles repose le monde", a souligné le président.

Selon lui, Moscou a réuni en Syrie les conditions nécessaires pour engager un processus de paix et a renforcé le potentiel militaire du pays dans la lutte contre le terrorisme.

"L'armée syrienne a repris l'initiative stratégique et continue de chasser les bandes terroristes de son territoire", a ajouté M. Poutine.

"Mais l'essentiel, c'est que nous avons réuni les conditions pour lancer un processus de paix. Nous avons réussi à mettre en place une coopération positive et constructive avec les États-Unis d'Amérique et certains autres pays, avec toutes les forces syriennes responsables qui cherchent réellement à stopper la guerre et à trouver une solution politique, la seule qui soit possible en l'occurrence", a conclu le président russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала