Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Fillon: la question syrienne doit se régler avec les Russes

© Sputnik . Alexei Danichev / Aller dans la banque de photosFrançois Fillon
François Fillon - Sputnik France
S'abonner
Le président français François Hollande "a totalement échoué dans son effort de retrouver avec la Russie des relations normales", estime l'ancien premier ministre français François Fillon.

L'ancien premier ministre français et député du parti Les Républicains (PR) François Fillon est d'avis qu'avoir la Russie pour allié est la condition sine qua non pour que la France prenne le dessus dans la lutte antiterroriste. Ainsi, Moscou s'avère un partenaire incontournable afin de mettre un terme à la crise syrienne.

"Pour régler la question syrienne (…), il faut discuter avec les Russes. Vladimir Poutine est un allié de circonstance dans un combat qui concerne la défense d'une certaine forme de civilisation", a déclaré François Fillon, invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro ce dimanche.

Lorsque la Russie a entamé son opération militaire en Syrie, on a parlé, au gouvernement français, de coordonner les efforts des deux pays. Cependant, il n'y a eu aucune "véritable collaboration avec la Russie sur la crise au Proche-Orient", a déploré M.Fillon.

"François Hollande a totalement échoué dans cet effort de retrouver avec la Russie des relations normales. Parce qu'il voulait que la Russie soit vraiment notre allié dans ce combat. La première chose qu'il aurait fallu faire, c'était de réclamer à ses alliés européens la levée des sanctions", d'après M.Fillon. 

"On ne peut quand même pas dire: +On est engagé dans un combat ensemble au Proche-Orient, on va d'ailleurs payer le prix du sang dans ce combat+, et en même temps: +On se sanctionne économiquement+", a-t-il lancé.

En outre, François Fillon a noté que les sanctions antirusses n'avaient fait "strictement aucun effet sur la politique russe".

"Au contraire, comment on peut penser que des sanctions économiques vont faire reculer un pays immense et aussi fier que la Russie?", a-t-il conclu. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала