Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Damas: la Russie et l'Iran nous ont largement aidés à affronter le terrorisme

© AP Photo / SANADamas: la Russie et l'Iran nous ont largement aidés à affronter le terrorisme
Damas: la Russie et l'Iran nous ont largement aidés à affronter le terrorisme - Sputnik France
S'abonner
Le président syrien Bachar el-Assad a mis en relief le rôle de Moscou et de Téhéran dans l'édification de l'avenir de son pays.

Voulant renverser Assad, les USA promeuvent ainsi leurs intérêts économiques - Sputnik France
Voulant renverser Assad, les USA promeuvent ainsi leurs intérêts économiques
L'appui politique et économique des alliés de la Syrie, avant tout de la Russie et de l'Iran, a fortement contribué à consolider le peuple syrien dans sa lutte contre le terrorisme, a déclaré le président Bachar el-Assad lors d'une rencontre à Damas avec le président du Conseil stratégique des relations étrangères de l'Iran Kamal Kharrazi.

Le leader syrien a souligné que le soutien des pays amis avait aidé à restaurer la sécurité en Syrie, en créant les conditions nécessaires pour permettre aux Syriens de déterminer eux-mêmes l'avenir de leur pays.

Un volontaie de l'armée syrienne porte un uniforme à l'effigie du président Assad - Sputnik France
Les pourparlers syriens butent sur le destin d'Assad
Lors de cette rencontre, Bachar el-Assad et Kamal Kharrazi ont discuté de la situation en Syrie, notamment des négociations de paix à Genève et des efforts destinés à trouver une solution politique à la crise syrienne.

"La victoire du peuple syrien et des alliés dans leur lutte contre le terrorisme contribuera à créer un monde plus juste et équilibré", a déclaré M.Assad cité par l'agence Sana.

Le président a également accusé les pays de l'Occident de vouloir imposer leur volonté à Damas, ce qui va à l'encontre des intérêts de la population de la région. Il a souligné que le peuple syrien préconisait avant tout la sécurité et la souveraineté de son Etat ainsi que son droit à l'autodétermination.

Le 27 février, un cessez-le-feu initié par Moscou et Washington a été instauré en Syrie. Aux termes des accords acceptés par les forces gouvernementales et les principaux groupes d'opposition, la trêve prévoit l'arrêt de toutes les hostilités, à l'exception des frappes contre Daech, le Front al-Nosra et les autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала