Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crash de FlyDubai: une nouvelle hypothèse à l’étude

© REUTERS / StringerInvestigators, members of Russia's Emergencies Ministry and other services work at the crash site of a Boeing 737-800 operated by Dubai-based budget carrier Flydubai, at the airport of Rostov-On-Don, Russia, March 19, 2016.
Investigators, members of Russia's Emergencies Ministry and other services work at the crash site of a Boeing 737-800 operated by Dubai-based budget carrier Flydubai, at the airport of Rostov-On-Don, Russia, March 19, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Un problème lié à la gouverne de profondeur pourrait constituer une des causes possibles de la tragédie.

Le crash du Boeing 737 de la compagnie FlyDubai pourrait avoir été causé par le gel du système de commande de  la gouverne de profondeur, a annoncé au quotidien Rossiïskaïa Gazeta une source proche de l'enquête.

Selon cette source, le système de commande de la gouverne aurait pu geler en raison d’un changement brutal de température.

Cette hypothèse pourrait être confirmée par le fait que l'avion a brutalement perdu en altitude sans que les pilotes n’aient donné l’alerte ou annoncé une panne. Il semblerait que l'équipage ait essayé de parer la défaillance par ses propres moyens, mais le temps lui a manqué, selon l'interlocuteur du quotidien.

Auparavant, des problèmes au niveau de la gouverne de profondeur ont déjà été signalés sur les Boeing. Selon les experts de l'Agence fédérale russe du transport aérien (Rosaviatsia), une défaillance de ce type avait causé le crash d’un Boeing 737 à Kazan le 17 novembre 2013. 

Crash de Kazan: pas de lien direct entre les accidents et l'âge d'un avion (MAK)

Un Boeing 737-800 reliant Dubaï à la ville russe de Rostov-sur-le-Don (sud) s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi à 250 mètres environ de la piste d'atterrissage sans laisser de survivants. Avant que le drame qui a emporté la vie de 62 personnes ne se produise, l'appareil a raté sa première tentative d'atterrissage en raison des conditions météorologiques défavorables et a tourné pendant deux heures au-dessus de l'aéroport.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала