Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le terrorisme s'invite dans la campagne présidentielle américaine

S'abonner
Les attentats terroristes de Bruxelles vont affecter la course à la présidentielle aux États-Unis, affirme le journal new-yorkais.

Selon, The Wall Street Journal au lieu d'aborder des questions à caractère économique, les débats préélectoraux vont s'articuler autour de la question de savoir qui sera en mesure de protéger les Américains de la menace terroriste.

Le quotidien estime que les événements tragiques de ces derniers jours renforceront les positions du républicain Donald Trump. Le millionnaire est convaincu que les attentats dans la capitale belge prouvent la validité de sa rhétorique agressive contre les migrants.

Donald Trump - Sputnik France
Présidentielle US: pourquoi Trump est en tête de la course

De plus, il appelle à adopter une loi permettant l'utilisation de la force lors de l'interrogatoire de personnes soupçonnées de terrorisme. Trump est convaincu de la nécessité de recourir à ces moyens contre le principal suspect des attentats du 13 novembre à Paris, Salah Abdeslam.

Le candidat républicain Ted Cruz n'a pas tardé à s'exprimer sur cette question. Selon lui, il faut renforcer le pouvoir des forces de l'ordre quand ils patrouillent dans les quartiers musulmans.

Donald Trump - Sputnik France
Trump: les USA lâchés par leurs alliés de l’Otan dans la crise ukrainienne

La candidate démocrate Hillary Clinton a déclaré pour sa part que les États-Unis et leurs partenaires devront mieux travailler dans le domaine de la coordination du renseignement. Mme Clinton pense que ni la fermeture des aéroports, ni un mur de béton aux frontières ne protégeront du terrorisme, car les groupes utilisent de plus en plus les nouvelles technologies.

"Un mur de béton ne freinera pas Internet", a-t-elle déclaré.

Une série d'explosions, dont une serait l'œuvre d'un kamikaze, ont eu lieu mardi matin à l'aéroport Zaventem de la capitale belge et dans le métro de Bruxelles, faisant, selon le dernier bilan, au moins 34 morts et environ 200 blessés. Le premier ministre belge a qualifié les attaques d'attentats terroristes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала