Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le numéro 2 de Daech tué en Syrie

© REUTERSAbdelrahmane al-Qadouli, le numéro 2 du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech),
Abdelrahmane al-Qadouli, le numéro 2 du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech), - Sputnik France
S'abonner
Abdelrahmane al-Qadouli, le numéro 2 du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech), a été tué lors d'un raid américain en Syrie, rapporte le site d'informations Daily Beast.

Le leader religieux Haji Iman, Abdelrahmane al-Qadouli de son vrai nom, l’un des responsables clés de Daech, son ministre des Finances et responsable de plusieurs complots extérieurs, a été tué lors d'un raid américain en Syrie, annonce vendredi Daily Beast.

Irak: nouvelles frappes aériennes contre le groupe EI près de Mossoul - Sputnik France
Les USA installent une base anti-EI en Irak

L'annonce de son décès a été faite à la chaîne américaine NBC par des sources militaires et a fait l'objet d'une confirmation officielle par le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter et le chef d’état-major interarmées, le général Joe Dunford, lors d’une conférence de presse au Pentagone. 

Selon le chef du Pentagone, l'élimination du numéro 2 de l'EI est un "coup de frein" aux capacités des terroristes à conduire des opérations en Irak et en Syrie, et à l’étranger.  

F-15E Strike Eagle - Sputnik France
Le Pentagone prend le risque de tuer des civils pour affaiblir l’EI

La tête de cet ancien cadre d'al-Qaïda d'une cinquantaine d'années, né en Irak, était mise à prix par les Etats-Unis depuis 2014 pour 7 millions de dollars (6,2 millions d’euros). Le djihadiste était régulièrement présenté comme le successeur du leader de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi. 

Par ailleurs, l'Irak avait déjà laissé entendre en mai qu'une frappe aérienne de la coalition avait pu tuer al-Qadouli, ce qui avait été ensuite démenti par l'armée américaine.

Selon des sources de sécurité irakiennes, al-Qadouli est né à Mossoul. Il était en Afghanistan à la fin des années 1990. Selon les autorités américaines, il avait rejoint Al-Qaïda en 2004, était devenu un adjoint du redouté chef d'Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui, tué en 2006 par une frappe de drone américaine.

Il avait ensuite été emprisonné et avait rejoint le groupe Etat islamique en Syrie après sa libération en 2012.

Les frappes russes contre les terroristes en Syrie - Sputnik France
La Russie fait état de 146 frappes contre les terroristes près de Palmyre

A la demande du président syrien Bachar el-Assad, la Russie a dépêché, le 30 septembre dernier, son aviation à la base syrienne de Hmeimim pour effectuer des frappes de précision contre les positions des djihadistes de l'EI et du Front al-Nosra.

Le 14 mars, Vladimir Poutine a ordonné le début du retrait des forces aériennes russes de Syrie à partir du 15 mars. Selon lui, les militaires russes ont accompli leur mission et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала