Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crash du Boeing 737: on entendait des "cris inhumains" dans la cabine

S'abonner
Un média russe a dévoilé le décryptage de la dernière conversation de l'équipage du Boeing 737 une minute avant que celui-ci s'écrase au sol, ce qui a permis de simuler la situation ayant abouti à la catastrophe.

Voilà donc le scénario possible du crash du Boeing 737 de la compagnie aérienne FlyDubai tel que raconté par la chaîne de télévision Rossia 1 se référant à une source dans la commission de l'enquête sur le crash de l'avion.

Le premier pilote décide d'effectuer un nouveau tour. Le Boeing 737 monte à une altitude de 1.500 mètres…

"L'avion prend de la vitesse pendant 40 secondes en mode de pilotage automatique. L'altitude n'ayant pas été atteinte, le commandant désactive le système de pilotage automatique, pour une raison qui demeure inconnue. Il est probable que l'avion se soit retrouvé pris, selon le jargon des pilotes, dans des ciseaux atmosphériques, autrement dit il aurait été fortement secoué. A partir de cet instant, suite à la désactivation du système de pilotage automatique, le Boeing a commencé à plonger", d'après Rossia 1.

Investigators, members of Russia's Emergencies Ministry and other services work at the crash site of a Boeing 737-800 operated by Dubai-based budget carrier Flydubai, at the airport of Rostov-On-Don, Russia, March 19, 2016. - Sputnik France
Crash de FlyDubai: une nouvelle hypothèse à l’étude
Cependant, la raison de la désactivation du stabilisateur n'est pas connue.

"Pour le déclencher, il faut appuyer sur un bouton que les pilotes appellent "knuppel". C’est-à-dire que lorsque le pilote passait au contrôle manuel pendant la turbulence, il aurait pu toucher ce knuppel par inadvertance. Le pilote s'était auparavant plaint de fatigue chronique", apprend-t-on de l'émission.

"Durant les six dernières secondes, on entendait dans la cabine, selon la source, des cris inhumains", rapporte Rossia 1.

Des fleurs et des bougies en hommage aux victimes du crash de Rostov - Sputnik France
Des fleurs et des bougies en hommage aux victimes du crash de Rostov
Un Boeing 737-800 reliant Dubaï à la ville russe de Rostov-sur-le-Don (sud) s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi, à 250 mètres environ de la piste d'atterrissage, sans laisser de survivants. Avant que le drame qui a emporté la vie de 62 personnes ne se produise, l'appareil a raté sa première tentative d'atterrissage en raison des conditions météorologiques défavorables et a tourné pendant deux heures au-dessus de l'aéroport.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала